Accueil > Sarko > Vous avez aimé Nic’, vous adorerez Pal Sarkozy

Vous avez aimé Nic’, vous adorerez Pal Sarkozy



L’inconvénient d’élire des baby-boomers à la plus haute fonction, c’est que leurs parents étant encore généralement de ce monde, ces derniers ne peuvent s’empêcher de parler, dans notre monde médiatique de tout à l’Ego. Quand ces égos sont discrets, cela peut passer mais dans le cas des Sarko, on se doute que la discrétion n’a jamais été une valeur familiale.

Pensez un instant : imagine-t-on les pères respectifs de Giscard, Mitterrand et Chirac pérorant sur leurs rejetons ? Les imagine-t-on disserter l’un sur l’amour déjà tout jeune de Valy pour les brillants et autres diamants, l’autre du goût de François pour les pharaons, les pyramides et les Grands Travaux, le dernier pour l’amour des Charolaises de son fiston et de son goût de la Corona déjà tout jeune ?

C’est exactement à cela que l’on est en train d’assister avec le retour sur le devant de la scène de Pal, publicitaire, amateur du beau sexe, dépucelé à 11 ans par une nourrice de la famille (on n’est pas regardant sur ces choses-là dans la Hongrie), et accessoirement père à ses heures perdues de Nic’.

Que ce soit dans ses interviews, sa biographie (qu’il sort actuellement pour payer ses fins de mois), ou ses croûtes qu’il semble produire à un rythme effréné pour lutter à sa manière contre la désindustrialisation de la France, Pal accumule les perles les unes après les autres, comme d’autres les distinctions ou les grades. La plus haute marche du podium sur laquelle son fils s’est hissé ne semble guère émouvoir Pal, lui qui représente Nic’ dans une de ses toiles la grand-croix de la Légion d’honneur en guise de boucle d’oreilles et préfère que ce dernier ne se représente pas (merci Pal).

Mais ce qui marque le plus dans les Mémoires de Pal, et sa relation avec son fils, c’est que l’ordre des générations semble inversé : dans la famille Sarkozy, c’est Pal, le père, qui fait voler en éclats les carcans de l’ancienne société et c’est le fils qui tourne réactionnaire – déclarant « mort » Mai 68 – pour mieux tuer le Père ?

Catégories :Sarko Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 18 avril 2010 à 18:47
  2. 26 avril 2010 à 10:12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :