Accueil > Carla, Cecilia, La Cour, Sarko > Carla, libératrice des otages français en Afghanistan

Carla, libératrice des otages français en Afghanistan


On a bien vu que la fondation Carla Bruni-Sarkozy peinait à décoller – toute Marraine de la Patrouille de France Carla fût-elle. La lecture du site de la Fondation est à ce sujet assez instructif : dans un fouillis peu digne d’un site de Première Dame, on trouve les « domaines d’action ». Là, on y apprend – impayable Carla – que le premier programme a été lancé avec Lancôme, marque de cosmétiques de luxe…Quant aux autres projets, force est de constater que Carla n’y a pas encore énormément bossé : 4 autres projets sont à l’étude, aux contours vagues, de la lutte contre l’illettrisme, à des projets « culturels » (avec certainement ses potes de Gauche). Bref, rien encore de très concret, un dilettantisme qui prête à sourire, et un bilan qui à l’image de celui de MonMari reste bien léger.

C’est donc un fait acquis, disions-nous, Carla est nettement plus convaincante en ambassadrice du bon-goût et rédactrice en chef du FigMadame qu’en Mère Charité.

Comment donc lui trouver une nouvelle cause ? Médiatique si possible, Carla prenant très bien la lumière et s’ennuyant loin des spotlights. Une cause qui remette la France sous les feux de la rampe.

Imaginons : la France a encore deux otages en Afghanistan, retenus depuis fin Décembre 2009 – et dont tout le monde se fout. Et le Gouvernement n’a pas brillé dans sa gestion de la crise, entre Guéant déclarant qu’ils avaient fait preuve d’une « imprudence coupable », et le Chef d’Etat Major des Armées s’inquiétant du coût des recherches, le tout sans qu’aucune issue ne soit en vue.

Et pourquoi ne négocierions-nous pas un rôle à la mesure de Carla, qui relègue dans l’oubli le « coup » des infirmières bulgares de Cécilia ? Imaginons les unes de la presse amie et des quotidiens people : Carla, en tailleur pantalon kaki Dior spécialement coupé pour l’occasion par John Galiano lui-même, accueilli par MonMari sur le tarmac du Bourget , descendant rayonnante de l’avion entourée des deux otages français, amaigris mais que l’on aurait rasés et habillés pour la photo ? Quelle voie plus directe vers la gloire que toutes ces œuvres de charité dignes de l’époque de Bernie !

Certes, ceci nécessiterait quelques minimes arrangements : photo de la 1ère Dame avec Oussama, dont celui-ci est un fan depuis qu’il a lu le Match consacré à la visite de Carla à Elisabeth II, voyage officiel du même à Paris avec reconstitution de sa grotte afghane sur la Place de la Concorde pendant 3 jours, cris d’orfraie de Rama Yade sur les Droits de l’Homme…

Mais que ne ferait-on pas pour redonner un rôle à sa hauteur à Notre Première Dame ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :