Accueil > L'Air du Temps, La Cour > Rama Yade : serial gaffeuse

Rama Yade : serial gaffeuse


On s’interroge souvent sur l’utilité de Rama Yade au Gouvernement. La réponse est simple : elle gaffe, papillonne sur les chaînes de télévision et égaie les Conseils des Ministres, sans cesse à la recherche du bon mot, de la polémique du moment qui enflammera l’opinion et la mettra quelques heures sous les sunlights.

Au fond, Rama Yade, c’est comme un enfant capricieux qui trouverait qu’on ne s’occupe pas assez de lui.

Elle a bien compris que sa fonction et ses dossiers n’intéressaient personne. Elle est en plus chaperonnée par une Roselyne Bachelot qui n’est pas du genre à laisser exister d’autres qu’elle. Rama l’a compris, la seule façon qu’elle ait d’exister est de hurler, de multiplier les éclats médiatiques, de faire le siège des télés et des radios, quitte à se tromper plus souvent que la normale.

On a pu la voir une nouvelle fois à l’œuvre ce week-end, quand elle a qualifié d’indécentes les conditions d’hébergement des Bleus, à quelques jours de l’ouverture du Mondial.

Manque de chance, il s’avère que la dépense n’est pas prise en charge par les contribuables, que donc cette sortie n’avait pas lieu d’être, comme n’a pas manqué de lui rappeler Roselyne, trop heureuse de désavouer sa Secrétaire d’Etat :  « La Fédération française de football a fait un choix, c’est elle qui en est responsable : cela ne coûte pas un sou aux contribuables. (…) Maintenant, allez, stop ! On est derrière notre équipe, elle en a besoin. »

Rama Yade est ensuite revenue sur ses propos, penaude, en se disant à Rabat : « étonnée de l’ampleur incroyable qu’a prise cette information sur l’hôtel des Bleus. Tous les journalistes savaient que j’avais tenu les mêmes propos il y a plusieurs mois. J’ai simplement dit que j’aurais personnellement pris quelque chose de moins cher ».

Bizarrement, Rama – n’ayant certainement pas étudié ses dossiers à fond – ne s’est pas élevé contre les primes que recevraient chacun des joueurs en cas de victoire, qui à 390 000 euros, peuvent certes être qualifiées d’indécentes pour une dizaine de gaillards tapant dans un ballon. Mais il est vrai que sur le dossier des rémunérations des joueurs, elle est loin d’afficher un parcours que l’on pourrait qualifier d’exemplaire, ayant été une des seules en s’opposant à la proposition de députés UMP de supprimer les importants avantages fiscaux des sportifs professionnels.

Elle qui aurait « personnellement pris quelque chose de moins cher » n’a toutefois pas renoncé à se rendre à la Coupe du Monde, ce qui aurait certes fait économiser plusieurs milliers d’euros aux contribuables. Mais il est vrai qu’il y a là à la clé l’occasion d’une photo du meilleur effet avec cette équipe dont elle critique les conditions d’hébergement…occasion médiatique en or, sur laquelle Rama n’est pas du genre à cracher.

Preuve supplémentaire que Mme Yade reste plus constante dans son amour de sa personne et de l’attention médiatique qu’elle suscite que dans ses convictions.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :