Accueil > L'Air du Temps, Sarko > Sarkozy : leurs buts valent plus que vos retraites

Sarkozy : leurs buts valent plus que vos retraites


On croit rêver : le jour où la France manifeste contre les retraites, Sarko ne trouve rien d’autre à faire que de recevoir à l’Elysée…Thierry Henry, représentant d’une nouvelle race inédite que seule la France pouvait inventer : les millionnaires chômeurs.

Pendant que Henry se plaignait auprès de notre Omniprésident du fait qu’on avait été méchant avec lui, qu’il y avait un traître dans l’équipe, qu’on avait osé lui demander de bien vouloir daigner shooter dans une baballe – et autres balivernes du niveau d’une cour de récréation de primaire, la France défilait, réclamant des aménagements au plan de retraite présenté par le gouvernement.

Que Sarkozy aime le foot, c’est son droit le plus inaliénable. Mais on notera que le parvenu de l’Elysée a pour écouter les doléances du sportif dû décaler un rendez-vous avec une ONG, et qu’il avait déjà décommandé la Présidente suisse pour cause de match France-Afrique, cet épisode faisant d’ailleurs étrangement écho à la politique de la chaise vide d’Angela Merkel d’il y a quelques semaines (cf. article). Si l’on voulait faire du mauvais esprit, on tenterait comme explication que le Président s’est ainsi vengé – à la façon d’un sale gosse complexé – d’Angela, la suissesse payant l’affront de l’allemande.

Mais l’intérêt de Sarko pour le foot ne s’arrête pas là : qu’apprend-on ? Que notre omniprésident vient de convoquer des Etats Généraux du Football à la rentrée – bizarrement à peu-près à la même époque où le texte des retraites passera devant le Parlement. L’occasion de débats stratégiques pour l’avenir de la France à un moment où le déficit explose et où Christine Lagarde est la seule à voir la reprise, le tout placé sous les auspices de nos deux inénarrables pom-pom girls du gouvernement, les Laurel et Hardy du football français, Rama Yade et Roselyne Bachelot.

Bref, pour employer une métaphore dont on est sûr qu’il puisse la comprendre, Sarko vient encore de nous démontrer de façon éclatante qu’il était aussi loin de la stature présidentielle que l’équipe de France de football d’un but.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 2 juillet 2010 à 10:40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :