Accueil > Affaires, La Cour, Sarko, UMP > « Tous ceux qui veulent sauver Eric Woerth », nouveau lip-dub de l’UMP ?

« Tous ceux qui veulent sauver Eric Woerth », nouveau lip-dub de l’UMP ?


Une occasion en or pour les jeunes de l’UMP de recycler leur dernier lipdub : « Tous ceux qui veulent sauver Eric Woerth »

Lipdub UMP Eric Woerth

On se souvient de la franche tranche de rire que nous avait offerte les jeunes de l’UMP avec leur lipdub « Tous ceux qui veulent changer le monde » (video ici). Eh bien l’affaire Woerth-Bettencourt leur offre l’occasion rêvée de confirmer l’essai, d’autant que leurs aînés ont déjà commencé à s’y coller ce week-end en écrivant déjà les paroles, dans une belle harmonie. Revue des troupes en présence.

L’offensive commença vendredi soir, avec du lourd : Mamie Bettencourt elle-même, interrogée en prime-time sur TF1, la chaîne amie pendant 7 minutes (au prix de la mn de pub à cette heure, on appréciera le geste de la maison Bouygues au pouvoir). L’occasion pour nous de pénétrer dans l’intimité de Liliane, de pleurer avec elle sur ses malheurs (une fille méchante et son honneur livré à l’opinion publique) et d’oublier les questions gênantes liées à l’affaire Woerth-Bettencourt (la femme du ministre travaillant pour une des plus grandes fortunes de France, Liliane contributrice de l’UMP et versant au passage de l’argent au ministre censé contrôler ses impôts, les interventions de l’Elysée dans le procès avec sa fille…).

Samedi matin, Le Figaro Magazine prenait le relais : à défaut de chouchou, son cardinal noir, Guéant-Mazarin, l’éminence grise de l’Elysée rassurait le bon peuple de droite d’une voix que l’on imaginait posée et grave (lire l’interview ici). L’affaire, quelle affaire ? L’honneur d’Eric le préserve du mal, de toute forme de conflit d’intérêt ! Ainsi soit-il ! Au moins le ministre Woerth pouvait-il mourir en paix, le cardinal venait de lui donner l’extrême-onction…

Nous eûmes droit ensuite à MAM, aussi raide que la justice, jurant main sur le coeur qu’il n’y avait eu aucun traitement de faveur dans l’affaire Bettencourt.

Le bal des intervenants se clôtura avec Eric Guaino – le nègre après le noir cardinal – interviewé par iTele, ce dernier « n’imaginant pas (la possibilité) d’un acte répréhensible » de la part d’Eric Woerth. C’est se tenir en assez haute estime que de penser que le fait que le soupçon ne traverse pas son esprit justifie en soi de clore l’affaire. Mais bon, passons.

Les paroles ont été écrites et récitées consciencieusement par leurs aînés. Nous attendons maintenant avec impatience le lipdub des jeunes de l’UMP.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :