Présumés fachos


Sarko peut se reposer tranquille chez belle-maman au Cap-Nègre: la machine à gaffer de l’UMP ne prend pas de vacances, avec en première ligne Frédéric Lefebvre et l’inoxydable Brice Hortefeux, barrant toujours plus à droite.

Dans la séquence « après-vente » des propos sécuritaires du chef de l’Etat, le premier à dégainer fut Frédéric Lefebvre, qui déclarait la semaine dernière au micro d’Europe1:

(…) la question des étrangers, c’est un problème majeur dans notre pays (…) La délinquance, chacun sait qu’il y a des liens avec l’immigration, c’est souvent pas correct le dire, mais chacun le sait.

Du bon « rouge qui tâche » comme l’aime Sarko, censé rassembler la droite dure et les électeurs égarés du FN au premier tour de la prochaine présidentielle, marqué au bon sens du bistrot du coin, et plus digne d’un Jean-Marie Le Pen  que d’un porte-parole du parti majoritaire.

Mais Lefebvre n’allait pas tenir la vedette longtemps. C’était sans compter l’inoxydable Brice Hortefeux, exécuteur des basses oeuvres de son mentor Nicolas Sarkozy. Ce dernier – toujours sous le coup d’un procès pour injure raciale (et point encore déchu de sa nationalité auvergnate ?) – vient en effet de déclarer sur RTL à propos de son meilleur ennemi Lies Hebbadj :

Cet individu est présumé coupable de polygamie, de fraude aux prestations sociales, c’est à dire d’avoir bénéficié de manière indue et injuste d’allocations familiales, d’allocations de parent isolé.

Tout en réitérant sa volonté de déchoir le suspect de sa nationalité en cas de condamnation – lavant là plus blanc que Sarko et inventant là encore de nouvelles raisons de déchéance de nationalité.

Cette déclaration pose toutefois deux problèmes majeurs: le premier est que l’on n’est pas, n’en déplaise au ministre, « présumé coupable », mais « présumé innocent » avant que la justice ait rendu son jugement. Mais là encore, le ministre ne fait-il que de s’aligner sur la conception très particulière de la justice de Nicolas Sarkozy, qui n’avait pas hésité à qualifier de « coupables » les prévenus lors du procès Clearstream, ce qui lui avait valu ce rappel à l’ordre en bonne et due forme par Olivier Metzner, l’avocat de Mr de Villepin:

C’est cela le respect de votre tribunal ? de votre parquet ? C’est cela qu’un président de la République donne comme spectacle à la France de la justice? La présomption d’innocence est un droit fondamental. Et le président de la République la bafoue en direct devant des millions de Français ! On a déjà voulu pendre Dominique de Villepin à des “crocs”. Maintenant, on le dit déjà coupable !

Deuxième point, symptomatique là encore de la vision sarkozienne de l’exercice du pouvoir,  le ministre – d’Etat, doit-on le rappeler ?  – préjuge ce faisant d’une décision de justice qui ne lui appartient pas et viole par là même un des principes fondateurs de la démocratie: la séparation des pouvoirs.

Mais c’est vrai que nous n’en sommes décidemment plus à ces subtilités près, dans cette république qui de plus en plus nous donne l’impression d’être – n’en déplaise à la Droite – dirigée par des « voyous » – fussent-ils authentiquement français ceux-là.

  1. jacques goguy
    9 novembre 2010 à 18:51

    La France défigurée par l’indélicatesse du chef, et de ses valets de pied en livrée.
    La France terre d’asile, a recueilli la famille Sarkozy.
    Nicolas à sa démarche, a surement cultivé des patates Hongroises.
    Parachuté en politique par un délinquant de Neuilly.
    Il est arrivé au sommet de l’Etat, pour le malheur des français.
    Chose facile pour être président ; il suffit de savoir lire les textes raffinés de mensonges ; concoctés par le chef de cabinet, le plus crétin des français peut être président.
    Les courriers envoyés à l’Elysée en recommandé sont sans réponse, ce n’est pas de l’incorrection, le président ne sait pas écrire.
    C’est curieux ; les français aiment les gens de la terre.
    La terre résidence de l’homme, il la cultive, se nourrit de sa production, et retourne à la poussière.
    Exemple Chirac, qui n’est pas fait de poussière, mais de boue.
    J’ai par principe d’appeler un chat un chat, pour cette raison, je suis poli, quand, je dis que les Chirac sont des porcs, membres de votre famille politique, des escrocs sous votre protection.
    Ce voyou et sa main d’œuvre locale, des poulets avariés qui droguent leurs victimes pour les dépouiller, avec un notaire complice, Tas de Bourrier.
    En ce qui me concerne ; je ne suis pas à court d’idées ma sève est très élaborée.
    Dans un pays ou les institutions ne fonctionnent plus.
    C’est le résultat de la corruption des élus, ce n’est que magouilles, escroqueries, spoliations, mensonges éhontés, racket fiscale etc… le karcher de banlieues est impuissant pour laver la crasse de ses parlementaires ; qui devraient pas figurer sur les listes électorales ; mais dans les cachots les plus répugnants. (La peine de mort étant interdite en France, pour la plus grande satisfaction d’ignobles individus.)
    Pas de retraite pour ces gredins.
    Quand la France va mal, le chef remplace les ministres incompétents ; ces courtisans qui passent leur temps dans les maisons de haute couture, en voyages, à table, ils sont très repérables à leurs bedaines de chantres.
    Réformer la justice, condamner les magistrats complices de voyous.
    Pour une véritable séparation des pouvoirs, pour le présent ce n’est pas le cas.
    La preuve, Chirac est en liberté.
    Je vous accuse donc de complicité de malfaiteurs.
    Plus grave, vous bradez le patrimoine des français.
    Vous vendez la technologie et le savoir faire de la France.
    Je vous accuse de haute trahison.
    Vous avez saboté tous les efforts des français.
    Vous errez dans la corruption de vos prédécesseurs.
    Avec Sarko, tout est permis

    Ce n’est pas une république qui gouverne ; mais une mafia criminelle.
    La France est le pays le plus corrompu d’Europe.
    Pour un bon fonctionnement de l’Europe.
    La France est incapable de juger les politiques, je donnerais à quelques-uns l’étiquette de Bandits.
    Ce n’est pas la cour Européenne qui peut juger ces crapules ; Chirac a nommé de haut magistrats à cette cour pour faire disparaitre tous les dossiers compromettants des voyous de la république.
    C’est la Cour de Justice Européenne qui doit juger les chefs d’Etat Félons, traitres à leur pays et à l’Europe.

    Avec la tête que vous avez, ce n’est pas avec vos escarpins à échasses que vous allez grandir, mais du sommet….. en gravissant le mont Sion, vous avez promis le paradis aux français.
    Vous refusez de me restituer mes biens, ce que j’écris ne sont que des préludes de Liszt. Suivra la 9éme de Beethoven. Pour terminer la veuve joyeuse de Lehàr.

  1. 10 août 2010 à 21:21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :