Accueil > A droite toute, L'Air du Temps, La Cour, Le Ridicule Ne Tue Pas, Sarko, UMP > « Sarko, voyou de la République ? » : Emoi à droite

« Sarko, voyou de la République ? » : Emoi à droite


La couverture de Marianne sur Nicolas Sarkozy réveille à droite des pudeurs que l’on aurait aimé voir se manifester suite aux déclarations lepénistes du président.

Marianne frappe fort en cette torpeur aoûtienne et titre « Le voyou de la République », avec un portrait menaçant de Sarko en couverture.

Les réactions n’ont  pas tardé et les mêmes qui ont applaudi aux mesures sécuritaires de leur grand homme, que ce soit l’expulsion des Roms ou la déchéance de nationalité de jouer les vierges effarouchées et de défendre le président.

La première à intervenir fut l’ineffable Nadine Morano, hier en guerre contre une presse « fasciste », déclarant:

Mais une telle couverture, je trouve que c’est grave. Où est le respect envers le chef de l’Etat qui a été élu au suffrage universel et mène une politique pour laquelle il a été choisi et sa politique validée ?

Le problème, Nadine, est que le respect n’est pas acquis, qu’il se mérite et que ces derniers jours, Nicolas Sarkozy semble s’en être montré bien peu digne…

Déclaration suivie de celle d’obscurs seconds couteaux, trop heureux que les vacances de leurs collègues leur donnent l’occasion de jouer les thuriféraires du président à peu de frais.

Traiter le président de la République de voyou, « c’est quand même épouvantable », s’est ainsi indigné auprès de l’AFP Alain Marleix, secrétaire d’Etat aux Collectivités locales.

Suivi de près par le député UMP Lionnel Luca : « Rien ne justifie l’outrage au président de la République élu démocratiquement. Rien ne justifie l’insulte à l’homme politique qui bafoue également ceux qui l’ont élu ».

Dommage que ces parangons de vertu ne se soient pas faits entendre au lendemain des déclarations belliqueuses et racistes de Nicolas Sarkozy.

  1. jacques goguy
    26 novembre 2010 à 18:56

    Ce jour 26 novembre pas de réponse du chef de l’Etat, son armada de culs de plombs doit être débordée, les crapules signalés ne sont pas inquiété par la justice, la raison ces malfaiteurs sont des serviteurs de l’Etat, le ministre de l’intérieur est plus rapide à faire la chasse aux trafiquants de drogue de Marseille, que de faire le ménage dans sont administration. Ces flics qui droguent pour voler la victime ce doit être autorisé. La France est dirigée par des voyous. Il faut réinstaller le bagne pour mettre tous ces pourris les politiques, les juges, les flics signalés dans mon texte.

    Jacques Goguy.
    2, rue du Fief de la Croix.
    79330 St-Varent.
    Tél. 05 49 67 68 03.

    ST-Varent le2/11/10.

    Monsieur Nicolas Sarkozy.
    Président de la République.
    55, rue faubourg St-Honoré.
    750 058 Paris.

    Lettre en recommandé avec avis de réception.
    Pas de réponse sous huitaine, je diffuse cette lettre sur Internet.
    Ainsi qu’aux chefs d’État du monde entier.
    Le peuple est sage quand il ne sait rien ; on cultive son ignorance.
    Vous êtes le sacrificateur des droits de l’homme ; à cette injustice, je sacrifierais mon sang et ma vie.

    Monsieur,

    Vous êtes le premier magistrat de France ; je vous demande donc si vous protégez les honnêtes gens où les brigands. Car la vie d’un Président doit être droite, et pure ! Serait-elle devenue tortueuse, ou la ruse, et le mensonge permettent de maintenir un pouvoir défaillant ; pour cette raison l’ordre public n’est plus maintenu.

    Mes nombreux courriers vous informaient d’événements très graves qui se sont déroulés dans les Deux-Sèvres ; des bandits et pas n’importe lesquels ; d’anciens policiers. Fait signalé au directeur de la police nationale Monsieur Frédéric Péchenard, que des brebis galeuses de son administration avaient commis des actes criminels. Pas de réponse. Ces bestioles sont dans la nature !

    Ces balourds avaient prêté serment de servir le droit, ce devait être un symbole sans autre efficacité pour la morale ; ce sont des hosties tachées de sang de leur nombreuses victimes. Votre devoir est de traquer ces bandits. Ces sadiques ne craignent ni la punition, ni l’interdit ; ils transfèrent le châtiment aux victimes. Dix ans de procédure ; cela ne fait aucun doute ; il n’y a plus de justice dans ce pays. La raison, de nombreux politiques sont impliqués dans des affaires criminelles, et entravent le bon fonctionnement de la justice.

    Le plus grand criminel embastillé est un enfant de cœur à coté de ces voyous ; si vous autorisez le crime ; nous sommes tous égaux devant la justice, vous devez donc vider toutes les prisons.

    Vous avez des difficultés pour payer les retraites et combler le trou de la sécurité sociale ; les pignoufs renégats sont responsables de ces problèmes. Ils ont volé la fortune de mon père, qui était placée dans des usines françaises, des milliers d’ouvriers ont perdu leur emplois par la faute de ces crapules. (Peut-être que des politiques protègent ces paltoquets.)

    En France l’Etat contrôle tout ; les mouvements d’argents, les héritages, nos comptes en banques, nos biens personnels etc…l’escroquerie dont je suis victime est connue de vos services ; la spoliation de l’héritage de mon père, déclarée aux impôts, fait signalé à votre ministre du budget Woerth (il s’agit de sommes importantes.) de plus j’informais le ministre que mon gendre de Sablé, Gérard Renault, est receleur de détournement de fonds ; aucune enquête n’a été effectuée ; pas de réponse du ministre.

    Mon ainé qui est Président chez Lafarge Japon m’a fait signer une renonciation d’héritage sous l’emprise des produits de Guillot, ancien commandant de police, mis à la porte du commissariat de Thouars, une fripouille qui vit au-dessus de ses moyens. Guillot a utilisé les mêmes produits pour que je signe des documents chez le notaire Tabourier, le 4 mars 1999. Un très gros chèque a été déposé à la Société Générale de Thouars ; une banque peu recommandable.

    L’individu qui manœuvre dans l’ombre, un ancien contrôleur général de la police, Suire. Le fils de Suire Jean-François, commissaire divisionnaire en activité a organisé le suicide de son épouse ; elle s’est tuée le 10 janvier 2005, c’est un crime, je joins à cette lettre une attestation qui confirme mes écrits.

    Dans ma vie j’ai connu des gens malhonnêtes ; aucun ne vient à la cheville de Guillot, cet escroc utilise les moyens les plus ignobles, les plus vils, la drogue, la délation, c’est une déviation du masochisme par ces horreurs singulières, raffinées de vices, immondes dans leur réalité ; que le stoïcisme n’atteint pas . Ce bandit m’a dépouillé de mes biens avec ses complices, et mon ex famille. Me vole ma retraite par le biais de magistrats complices. Cet ivrogne a souillé la mémoire de ma famille, française et allemande.

    Ce goujat, quand je le rencontre se permet de me faire un bras d’honneur, de m’insulter ; me faire maltraiter par une fripouille, c’est révoltant ; il est responsable du chômage, de la destruction de la cellule familiale de milliers d’ouvriers. Auteur de la plus importante escroquerie de France.

    Je vous informe que si vous n’intervenez pas pour que mes biens me soient restitués rapidement, ces individus coupables de crimes sont en liberté, il est possible devant toutes ses provocations que cette affaire tourne mal ; vous serez donc responsable.

    Il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’Etat, ne cherchez pas les coupables, ils ne sont pas loin de vous. Tous ces individus souillent par leur action le sacré, par perte du sens, c’est perte de soi. L’écueil de ses policiers, leur rébellion morale dans une débauche de délits les plus graves.

    Je vous serais très reconnaissant de mettre tout en œuvre pour que justice me soit rendue très rapidement, cette affaire n’a que trop duré.

    Dans l’attente, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes respectueux sentiments.

    Jacques Goguy.

    Voir affaire goguy sur Internet, le journal Top Alerte n° 14 faire un clic sur afficher bonne lecture.
    je prends la responsabilité de mes écrits jacques goguy

  1. 11 août 2010 à 21:54

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :