Accueil > Affaires, L'Air du Temps, Sarko, Sécurité, UMP > MENS : vous en rêviez, Sarko l’a fait

MENS : vous en rêviez, Sarko l’a fait


C’est le Monde qui révèle l’information dans son édition du 07/10 : la gendarmerie se serait constitué, en toute discrétion, un fichier, illégal et clandestin, listant les Roms et les gens du voyage, ainsi que des informations sur leurs origines raciales et ethniques.

La France est déjà, comme le rappelle dans son blog le journaliste Franck Johannès au quatrième rang des pays les plus condamnés depuis la création, en 1959, de la Cour européenne des droits de l’homme. Cette nouvelle controverse, après le parallèle de Viviane Reding sur la période actuelle et la Deuxième Guerre Mondiale, ne risque pas d’améliorer l’image de notre pays à l’étranger.

MENS fichier illégal Roms gens du voyage

La gendarmerie détient en effet, bien à l’abri des regards indiscrets, un fichier listant notamment les origines… ethniques de Roms et gens du voyage. Or, lister des « données à caractère personnel qui font apparaître les origines raciales et ethniques », constitue un délit puni de cinq ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende, toujours d’après le quotidien du soir.

L’absence de déclaration à la CNIL dudit fichier vient encore aggraver le cas des éventuels responsables.

Et rappelle fortement – bien que Nicolas Sarkozy et ses troupes aient clairement fait comprendre que l’usage du parallèle était un monopole de l’UMP – les plus sombres périodes de notre histoire (voir video ci-dessous).

Comme on peut se douter, la révélation de l’existence de ce fichier laisse les responsables sans voix, au premier rang desquels Brice Hortefeux, qui, imperturbable, déclare :

(que l’expression MENS) a été utilisée par la gendarmerie dans les années 1990 (mais assure qu’il) n’a pas connaissance d’un fichier de ce nom. (Et jur que) s’il apparaissait des éléments nouveaux, il demanderait naturellement au groupe de contrôle des fichiers de se saisir de cette question.

Déclarations que l’on nous permettra de ne considérer qu’avec une extrême circonspection, de la part d’un ministre condamné pour injure raciale, et dont le directeur de cabinet, Michel Bart – auteur malheureux de la circulaire visant expressément les Roms de cet été – est cité à comparaître pour « incitation à la haine raciale ».

De son côté, la gendarmerie, dément l’existence de ce fichier.

Une plainte a été déposée  par les avocats des quatre principales associations de Roms et de gens du voyage mercredi 6 octobre, auprès du procureur de Paris, pour constitution de ce fichier non déclaré et illégal.  Les avocats entendent saisir également la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), à qui ce fichier n’a pas été déclaré, et la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). Concernant la Halde, on reste sceptique de l’efficacité de Jeannette Bougrab, particulièrement silencieuse cet été sur la question de l’expulsion des Roms, plus prompte à doubler son salaire qu’à se saisir de sujets qui puissent fâcher Nicolas Sarkozy, à qui elle doit sa place…

Des paris sur une l’éventualité d’une condamnation ? L’UMP, bonne fille, paiera-t-elle la note rubis sur l’ongle, comme elle s’apprête à le faire dans le procès Chirac ?

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :