Archive

Posts Tagged ‘casse-toi pauv’con’

Sarko, héros de « Potiche » malgré lui

14 novembre 2010 Laisser un commentaire

François Ozon a glissé quelques références à Sarko dans son dernier film « Potiche ».

Sortie cette semaine du dernier film d’Ozon, « Potiche » qui voit Catherine Deneuve en grande forme jouer une femme bourgeoise qui sort de sa prison dorée pour prendre sa revanche sur son mari et la société.

Fabrice Luchini y interprète le rôle de son mari, patron d’une usine de parapluies, homme médiocre, rétrograde et irascible. Dans la bouche duquel Ozon s’est plu à glisser quelques répliques cultes de la geste sarkozienne, de « Travailler plus pour gagner plus », à « Casse-toi pauv’con ».

On a la postérité que l’on mérite.

Publicités

Quizz: « Connaissez-vous les insultes de Sarko ? »

18 juillet 2010 Laisser un commentaire

Pour l’été, Libé se lâche et sort un quizz sur les insultes de Sarko. Edifiant.

Sarkozy insulte
1 Le 23 juin à La Courneuve, un homme lance à Sarkozy : «Va te faire enculer connard, ici t’es chez moi.» L’insulte a une suite.

a. L’homme est embauché comme videur à la garden- party de l’Elysée

b. Il est condamné à 35 heures de travaux d’intérêt général

c. Sans papiers, il est expulsé par Besson

«Permets-moi d’t’dire, permtchu tchu tché, ben viens, viens, viens un peu.» Quelle insulte ce pêcheur a-t-il lancée à Sarkozy au Guilvinec le 6 novembre 2007 pour s’attirer la foudre du chef de l’Etat ?

a. «Enculé»

b. «Morue»

c. «Requin»

«Stupide», «imbécile». Quand et à qui Sarkozy a-t-il adressé ces insultes ?

a. Ce matin, à lui-même dans sa salle de bains alors qu’il venait de se couper en se rasant

b. Le 30 juin à Eric Woerth qui venait de lui annoncer ses vacances sur l’île d’Arros

c. En octobre 2007, à l’un de ses conseillers lors d’une interview sur CBS à l’Elysée

4 Complétez ce compliment de Sarkozy aux journalistes rapporté par le Canard en avril 2009 : «Ce sont des…, il faut leur… à la gueule, il faut leur marcher dessus, les…»

a. Nullards, cracher, écraser

b. Connards, pisser, aplatir

c. Soûlards, chier, attendrir

5 Il avait lancé un «Je nique Sarko, le fils de pute !» à Sarkozy (alors ministre de l’Intérieur) à Aubagne en 2006. Où ce jeune homme a-t-il passé l’été 2007 ?

a. En stage au commissariat

b. Sur l’île de la tentation

c. En prison : il a été condamné en août 2007 à quatre mois de prison ferme

6 Un éleveur a voulu inscrire une truie au salon de l’Agriculture sous le nom «Casse-toi pov’con». Les organisateurs ont refusé et l’ont rebaptisée «Camomille». Sous quel prétexte ?

a. Le nom était déjà pris par une grosse vache

b. On ne fait pas de politique au salon de l’Agriculture

c. L’orthographe du nom est approximative

7 Dans un livre paru en 2007, Azouz Begag, ex-ministre à la Promotion de l’égalité des chances, accuse Sarkozy de l’avoir insulté avec ces mots : «Sale connard, je vais te casser la gueule.» Sarkozy dément…

a. «M. Begag veut vendre son livre»

b. «M. Begag se donne beaucoup de mal pour se rendre intéressant»

c. «Je n’ai jamais rencontré M. Begag»

8 Laquelle de ces invectives à Sarkozy n’a pas été proférée et donc pas condamnée ?

a. «Retourne en Chine, espèce de Hongrois», par un manifestant à Paris en 2004 (un mois de prison ferme)

b. «Casse-toi pov’ con», écrit par un manifestant à Laval en 2008 (30 euros d’amende)

c. «Va te faire enculer, sale fils de pute», par Nicolas A. au détour d’un vestiaire en juin 2010 (renvoyé au pays)

9 Mai 2007, Sarkozy visite un centre de surveillance des côtes en Bretagne. Dans son livre l’Aube le soir ou la nuit, Yasmina Reza rapporte ses propos…

a. «Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards en train de regarder une carte !»

b. «Oh ! Combien de marins, combien de capitaines qui sont partis joyeux pour des courses lointaines»

c. «Qu’il est doux de ne rien faire quand tout s’agite autour de soi»

Réponses: 1.b ; 2.a ; 3.c ; 4.a ; 5.c ; 6.b ; 7.a, b et c; 8.c ; 9.a .

Sarko sème pour 2012

6 avril 2010 1 commentaire

Opération reconquête de l’électorat et retour aux fondamentaux de la Droite : Nicolas Sarkozy était mardi 6 avril en visite – sans Carla, qui a dû juger trop peu glamour le cadre – dans l’Essonne chez des agriculteurs.

Entre le désormais célèbre « Casse-toi, pauv’con » éructé au Salon de l’Agriculture par le Président, et les chutes de leurs revenus – respectivement de 34% du revenu moyen en 2009, et de 20% en 2008, dues notamment aux changement de règles d’attribution des subsides de la PAC, la côte de popularité du Président est en chute libre, dans cette catégorie, tombant de 87% en 2007 après son élection à 47% d’opinions positives, selon une étude IFOP publiée en mars.

Il y avait donc urgence pour Nicolas Sarkozy à réagir et, à l’heure où d’autres reviennent de la chasse aux œufs de Pâques, à aller à la chasse aux voix.