Archive

Archive for the ‘Election 2007’ Category

No, No, No (Thatcher)

21 août 2010 Laisser un commentaire

A exploiter (later) :

Publicités
Catégories :Election 2007, L'Air du Temps

Le 180° de Nicolas Sarkozy sur l’immigration

12 août 2010 Laisser un commentaire

LeMonde.fr revient sur la volte-face de Nicolas Sarkozy sur l’immigration.

Alors que ses discours de campagne faisaient l’éloge de la diversité et de la « chance » que représentait l’immigration pour la France (souvenez-vous de Rachida Dati porte-parole de la campagne puis ministre de la Justice), le chef de l’Etat a choisi, dans son discours de Grenoble le 30 juillet, de dénoncer « les conséquences de 50 ans d’immigration non contrôlée ».

Retour en images sur un volte-face aux forts relents électoralistes :

Les casseroles du gouvernement Sarkozy

17 juillet 2010 Laisser un commentaire

C’est l’appli star de l’été. Le site owni propose un jeu tout simple: sur le modèle de la Cène, on clique sur les différents ministres de Sarko pour découvrir leurs casseroles.

Comparer Sarko à Jesus ? Un raccourci osé certes, mais pas dénué de tout fondement tant l’un comme excellent dans les miracles, Jesus à multiplier les pains, Sarko les affaires.

Le site, bien fait, renvoie pour chaque casserole sur la source (LeMonde, L’Express, Le Nouvel Obs, 20Minutes …).

Casseroles des ministres de Sarkozy

La casserole « Prince Jean » de Sarko (source: Le Monde.fr)

Cene_ appli OWNI Affaire Woerth

La casserole « Affaire Woerth-Bettencourt » de Woerth (source: Le Nouvel Obs)

Pour rappel, le clip de campagne (payé par Tatie  Bettencourt?) du candidat Sarkozy sur le thème de la « République Irréprochable » (noter l’envolée lyrique musicale en fin de clip, vers 0’45 »).

Nicolas Sarkozy: « La République Irréprochable »

« Je n’ai jamais eu à faire à la justice » : le mensonge de Sarko sur France2

13 juillet 2010 Laisser un commentaire

S’il est vrai que Sarko – avocat de formation – a plutôt eu moins à faire à la justice que ses illustres aînés (Chirac, Pasqua), une affaire d’appartement a toutefois fait l’objet d’une enquête judiciaire.

Tout occupé qu’il était à démontrer son honnêteté et celle de son ministre, Sarko a soutenu qu’il n’avait jamais eu à faire à la justice. Une affirmation à modérer.

L’affaire en question éclate pendant la campagne présidentielle, quand le Canard révèle que Nicolas Sarkozy aurait accordé à un promoteur immobilier (Lasserre) un rabais de 775 000 euros pour l’achat de terrains en vue de la réalisation d’un programme immobilier, puis bénéficié lui-même d’une ristourne de 300 000 euros sur l’achat d’un duplex sur l’île de la Jatte, à Neuilly-sur-Seine (92), alors qu’il était maire de la ville. Or, du fait de son mandat, il ne pouvait conclure une affaire privée avec un promoteur en contrat avec la municipalité. En droit, cette pratique est qualifiée de délit de prise illégale d’intérêt, une infraction passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende.

Une plainte (voir document), fondée uniquement sur l’article du Canard Enchaîné, est alors déposée par un particulier parisien, Marc Salomone.

Philippe Courroye (le juge chargé de l’affaire Woerth-Bettencourt, nous en reparlerons), tout juste nommé procureur du tribunal de Nanterre, s’en saisit. Mais ce dernier est fortement suspecté d’avoir tout mis en oeuvre pour étouffer l’affaire qui salirait la réputation de Nicolas Sarkozy, alors en campagne pour la présidence de la République. L’affaire sera opportunément classée sans suite par le parquet en octobre 2007.

Nicolas Sarkozy a bien eu à faire à la justice. Mais son « ami » Courroye l’a blanchi. CQFD.

voir aussi: « Prospérité et décadence du groupe immobilier Lasserre à Neuilly », Le Monde | 02.05.07

http://www.wikio.fr

Affaire Woerth : les Chinois, fascistes eux-aussi ?

11 juillet 2010 Laisser un commentaire

On savait la Chine un pays totalitaire, on apprend qu’elle vire fasciste à son tour.

China Daily Affaire Woerth

Je rendais compte hier du panorama de la presse internationale au sujet de l’affaire Woerth et de la dangereuse épidémie fasciste qui atteignait les différents journaux étrangers.

L’épidémie s’étend, et c’est désormais la Chine qui est touchée. Le quotidien national China Daily rend en effet compte dans plusieurs articles de l’affaire Woerth. Ainsi, dans un article du 29 juin, on peut lire : « (Woerth) a été accusé de conflit d’intérêt pour ne pas avoir ordonné d’enquête fiscale sur Mme Bettencourt alors qu’il était ministre du budget de 2007 à mars 2010. », puis : « Des protestations se sont aussi élevées contre la double casquette de Woerth, qui est resté trésorier de l’UMP alors qu’il était ministre du budget, et que Liliane Bettencourt faisait des donations – bien que peu élevées – à l’UMP. ».

Dans son édition du 2 juillet, le journal revient sur l’affaire : « (des voix se sont élevées) demandant la démission d’Eric Woerth, accusé de conflit d’intérêt parce que sa femme travaillait pour le gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt alors qu’il était ministre du budget. ». L’article évoque plus loin un dîner entre Mr Woerth et Mme Bettencourt – confirmé par les services du ministre.

Enfin, dans un dernier article en date du 8 juillet, le China Daily analyse sans fard la stratégie de Sarkozy : « Sarkozy espère que le 14 juillet (…) aidera à enterrer l’affaire. Mais il semble y avoir encore trop de questions en suspens dans cette affaire pour qu’elle disparaisse à la faveur de la chaleur de l’été. ». On ne saurait mieux dire.

Il est sûr que Nicolas Sarkozy – qui a beaucoup agacé les chinois dans ses multiples hésitations à rencontrer le Dalaï-lama et à assister aux Jeux Olympiques de Pékin – appréciera à leur juste valeur les leçons de transparence de ces derniers.

L’affaire Bettencourt par Mamie Liliane

9 juillet 2010 Laisser un commentaire

Pour ceux qui seraient un peu perdus dans les derniers rebondissements de l’affaire Bettencourt-Woerth, une video détournant sympathiquement l’interview de Liliane Bettencourt par Claire Chazal, par Mozinor.


La video de Mozinor: « Dommage Liliane »

732 826 euros pour la Garden-Party de l’Elysée : on ne connaît pas la crise chez les Sarko-Bruni

8 juin 2010 1 commentaire

Visiblement, on ne connaît pas la crise chez les Sarko-Bruni : le coût de la Garden-Party de l’Elysée est passé de 419.213 euros en 2007 à 732.826 euros en 2009, le nombre d’invités passant lui dans le même temps de 5500 à 7500. En pleine crise, le règne des Sarko-Bruni a donc vu une augmentation de plus de 50% des invités et du budget total de la réception, le coût par personne s’établissant à 100 euros en 2009.

Il faut rendre à Sarko ce qui est à Sarko : s’il y a bien quelque chose qu’il a réussi depuis son arrivée sur le trône, c’est bien de faire exploser les coûts et le nombre d’invités de la Garden-Party.

Ces 732 826 euros se décomposent comme suit : 313 618 euros de traiteur, 295 921 euros d’aménagement de tentes, et 43 128 euros de vins et champagne.

C’est ce qui ressort d’un rapport du député René Dosière (PS) qui s’est fait une spécialité de disséquer les comptes de l’Elysée se félicite d’avoir accès aux coûts détaillés de l’évènement.

Maintenant que l’Elysée a montré qu’il pouvait communiquer les coûts détaillés, il ne reste plus qu’à faire le ménage dans toute cette gabegie… Surtout que pour 100 euros par personne, on peut tout à fait voir et être vu dans d’excellentes adresses parisiennes, sans mettre les Français à contribution.