Archive

Archive for the ‘A droite toute’ Category

Tout ça pour ça

25 novembre 2010 Laisser un commentaire

Une montagne qui accouche d’une souris, voilà qui résume assez bien l’annonce de la composition du nouveau gouvernement, après  6 mois d’atermoiements de la part du président et d’épreuves de concours de beauté de la part des ministres.

Comme souvent chez Sarko, le remaniement fut annoncé à la va-vite, sans que ce dernier sache vraiment en quoi il allait consister. Mais qu’importe, l’objectif premier du président était comme souvent de faire de la comm’ et d’alléger la pression sur un ministre en charge d’une réforme majeure du quinquennat mais aussi empêtré dans des soupçons de conflits d’intérêt dans l’affaire Bettencourt (sans parler de certaines enveloppes Kraft échangées en 2007).

S’ensuivirent plusieurs mois assez pénibles d’immobilité gouvernementale et de concours de beauté et de danses des sept voiles de la part des ministres et premier-ministrables. Nous eûmes successivement Baroin et les jeunes quadras, MAM (dont la période de grâce fut aussi bref que le passage d’un Rafale), Borloo – que l’alcool aurait pu faire trébucher mais qui finalement fut victime de la pénurie d’essence lors des grèves, et ce malgré une nouvelle coupe de cheveux hautement médiatisée en guise de programme.

Résultat, 6 mois après l’effet d’annonce du président : le même premier-ministre accompagné de ses mêmes « poids-lourds » pour mener ce qu’on essaie de nous faire passer comme une « autre politique ».

Mais aussi des laissés pour compte : les centristes notamment, qui au grand dam de Sarkozy s’agitent pour exister indépendamment de l’UMP et pourraient bien être sources de problème en 2012.

Ce gouvernement marque aussi le grand retour en force du RPR, avec des pointures comme Juppé, MAM, Baroin. On s’étonnera au passage que personne en France ne se soit ému du retour aux affaires de Mr Juppé, condamné dans l’affaire des emplois fictifs du RPR. La République Irréprochable du candidat Sarkozy se révèle être une notion à géométrie de plus en plus variable au fur et à mesure que 2012 se rapproche.

Autre promesse du candidat tombée aux oubliettes : la discrimination positive. En effet, avec Fillon2, c’est deux gadgets de choix icônes de la discrimination positive que l’on sacrifie : Fadela Amara (dont la famille sera obligée de trouver un autre logement que l’appartement de fonction de cette dernière), et Rama Yade (qui va enfin pouvoir vivre son rêve d’être dans l’opposition et dire tout le mal qu’elle pense de la politique de Sarko).

En échange, Sarko nous gratifie de Jeannette Bougrab – déjà célèbre pour avoir tenté de doubler son salaire à la Halde. Jeannette, c’est l’illustration même de la doctrine Sarko de la récompense de l’excellence et du succès :  battue à plates coutures lors de l’élection législative dans la 18e circonscription de Paris malgré le soutien de personnalités comme David Douillet, Luc Ferry et Alexandre Adler, elle est ensuite nommée au départ de Louis Schweitzer présidente de la Halde, où elle réussit en moins de 7 mois à s’illustrer par le désordre qu’elle fit régner dans l’institution, et par le cinglant désaveu que lui opposa son propre service juridique dans l’affaire – très médiatisée – de la crèche Baby Loup.

On notera aussi d’un côté la disparition du ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale – le félon Besson filant à l’Economie se racheter une conduite – de l’autre le retour remarqué du regroupement familial, Sarko offrant dans sa grande générosité à MAM le plaisir de travailler à côté de son compagnon, Patrick Ollier. Une première en France et peut-être dans le monde dont on ne peut que questionner l’intérêt.

Hélas, ce gouvernement est loin de convaincre : 64 % des Français ne lui font « pas confiance » et 89 % pensent qu’il va poursuivre la politique qui a été menée depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, en 2007.

Alors, vogue la galère, direction 2012 !

A l’aube du 3e millénaire, la Droite se réincarne en Extrême

25 octobre 2010 Laisser un commentaire

On devait s’y attendre : alors que Sarko a tout fait pour draguer les électeurs FN cet été après les émeutes de Grenoble et les violences de St Aignan, la parole se libère, les tabous sautent, comme « kärcherisés ». Ainsi, à quelques jours d’écart, un célèbre parfumeur à la retraite d’évoquer sur une chaîne  publique un travail de « nègre », avant d’enchaîner sur des propos racistes, et deux députés UMP d’évoquer ouvertement une union avec le FN.

Le premier volet de l’affaire aurait pu rester anecdotique, s’agissant d’un vieux beau racontant en direct sur France2 à une journaliste béate le mythe de la création du parfum Samsara. Sauf que cet ex- parfumeur n’est autre que Jean-Paul Guerlain, héritier de la maison Guerlain, que le parfum dont il raconte la génèse est Samsara, un des succès de la maison dans les années 80, à la communication largement inspirée de l’Orient (cf. video), qu’il est salarié de LVMH, dont l’actionnaire majoritaire est Bernard Arnault, témoin du mariage de Sarkozy avec Cécilia, dont la première femme est désormais l’épouse de Patrice de Maistre…le gestionnaire de Liliane Bettencourt.

Mr Guerlain a donc déclaré qu’il avait pour la création du parfum Samsara « travaillé comme un nègre », ajoutant – visiblement satisfait – de son trait d’esprit :

Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin.

Dérapage raciste donc, d’un vieux beau, qui a fait hurler de rire la journaliste Elise Lucet, qui – certainement toute au jasmin et au santal du parfumeur – n’a rien trouvé à redire à ce dérapage raciste en direct dans son émission.

Pour aggraver son cas, LePost.fr rappelle que Jean-Paul Guerlain avait déjà été rappelé à l’ordre pour violation du code du travail à Mayotte, dans ses plantations d’Ylang-ylang : le parfumeur employait ses cueilleuses, sans contrat de travail, et sans fiche de paie…Un travail de nègre qui ne nécessitait certainement pas selon l’héritier de juste rémunération.

Le slogan du parfum à son lancement clamait qu’ « à l’aube du 3e millénaire, la femme se réincarne en Guerlain » (voir video ci-dessous). A l’aube de 2012, les consommatrices de Guerlain seront prévenues : c’est la réincarnation en racistes qu’elles risquent.

Si le dérapage de Jean-Paul Guerlain est en soi assez pitoyable, émanant d’une personne privée, il reste d’une ampleur moindre. Par contre, venant de certains élus (UMP) de la nation, cela devient de plus en plus angoissant. Ainsi celui des deux amis, Christian Vanneste et Xavier Lemoine, appelant de leurs voeux sur Radio Courtoisie,  «la radio libre du pays réel», une alliance entre l’UMP et le FN en vue de 2012.

Le premier, Christian Vanneste, député du Nord, estime que l’«alliance avec ce qui est à notre droite» est «tout à fait possible», et prône la présentation de candidats UMP-FN aux législatives. Celui-ci en bon démocrate, y met toutefois une réserve : que «le Front National descende les portraits de Mussolini», c’est à dire qu’il reste comme il est, mais qu’il arrête ses dérapages verbaux.

Le second, Xavier Lemoine, député de Montfermeil, va plus loin : il appelle de ses voeux une «union» UMP-FN , déclarant :

Il est nécessaire et indispensable qu’on arrive à cette union.

Comme quoi, Sarko nous avait promis de libérer la croissance, avec le succès que l’on sait, c’est plutôt la parole raciste et nauséabonde qu’il a libérée…

 

Record d’impopularité de Sarko : 72% de mécontents

4 octobre 2010 Laisser un commentaire

Selon le baromètre du Figaro Magazine, Sarko serait à 72% de mécontents pour 26% de satisfaits. Une vérité que l’on imagine avoir été de plus en plus dur pour le Figaro – Pravda du régime – de maquiller au mieux, tant aux yeux du  Château qu’à ceux du lectorat du quotidien de Serge Dassault.

C’est officiel : les gains en terme de popularité du virage sécuritaire de Nicolas Sarkozy n’auront pas passé l’été. Et il semble que les manifs du mois de septembre contre les retraites, l’atteinte portée à l’image de la France à l’étranger par les expulsions de Roms tout comme la colère bruxelloise de Sarkozy aient réussi à faire perdre aussi vite qu’il mit à les acquérir à notre OmniExpulsant les quelques points glanés à l’extrême droite suite à son discours de Grenoble et aux actions de ses fidèles exécuteurs de basses oeuvres, Brice Hortefeux et Eric Besson.

C’est ce qui ressort de la publication du baromètre du Figaro Magazine publié ce week-end.

Même François Fillon – orchestrant depuis quelques semaines magistralement son départ de Matignon et présenté ses derniers jours comme une alternative crédible à Sarkozy – perd 3 points, se situant à 34% de mécontents.

C’est donc un président au tapis qui fait mine de gouverner la France en ce début d’automne, à la veille d’un remaniement, censé marquer le début de la phase II du quinquennat sarkoziste, phase dédiée toute entière à la préparation de sa réélection.

Paradoxe amusant, alors que Sarkozy s’enfonce, il est de l’autre-côté de l’Atlantique, dans un autre hémisphère, un président qui quitte le pouvoir, auréolé de ses réussites économiques et sociales sans avoir jamais recours à l’extrémisme, se payant même le luxe d’être quasi-assuré de faire élire son successeur (une femme en l’occurrence).

Alors, Nicolas, si vous ne pouvez pas changer les Français, la solution ne serait-elle pas de changer de peuple, comme semble le suggérer  Plantu dans son édition du 3 Octobre ?

72% mecontents Sarkozy Lula election

Gageons que chacune des parties ne s’en porterait que mieux.

Lien vers le Baromètre Figaro Magazine : cliquez ici (pdf)

Hortefeux : plus fort que la fiction…

2 septembre 2010 Laisser un commentaire

C’est Libé qui nous informe de la nouvelle difficilement crédible : Brice aurait des vues sur la mairie de …Vichy en 2014. On hésite entre un gag du 1er Septembre (version auvergnate du poisson d’Avril) et l’ultime preuve en date que nous avons bien « la Droite la plus bête du Monde. »

Hortefeux maire de Vichy

Qui se ressemble s’assemble. Et il est vrai que peu de villes – au passé aussi trouble – peuvent se targuer d’être aussi proches de l’ADN de la Bricitude triomphante. Des propose injurieux, voire racistes, Vichy en fut un temps la capitale, l’Ordre et la Sécruité, Vichy en fit un slogan et une politique, les déchéances de nationalité, Vichy en pratiqua plusieurs dizaines de milliers (15 000 pour être exact), plus que n’importe quel régime du vingtième siècle.

Enfin, notons l’humour involontaire – comme souvent chez Brice – faisant le lien entre ses racines auvergnates et la tâche ardue qui l’attend dans la conquête d’une mairie l’attendant comme un nouveau :

Je suis Auvergnat, mes racines, mes souvenirs et ma famille sont ici et j’y tiens, même si je n’ai pas choisi la facilité sur le plan politique.

Gageons qu’au moins les habitants de Vichy sauront rendre grâce à la politique menée par notre ministre de l’Intérieur – toujours aux prises avec la justice pour injures raciales, rappelons-le.

Et en plus, signe du destin, « Vichy » rime avec « Neuilly » ! Vas-y, Brice, preux chevalier de la Bravitude Auvergnate, tu tiens là un sain(t) terroir et un ancrage dans l’histoire de France  à ta hauteur que tu ne pourrais refuser !

La nouvelle Lady Gaga de l’UMP est…

1 septembre 2010 Laisser un commentaire

Indice : elle fait partie du Gouvernement, est experte de la controverse, parle souvent sans réfléchir …

Enfin, sans aucune intention mal placée, le modèle de la nouvelle égérie « dance » de l’UMP (mais Sarko lui-même ne se revendiquait-il pas de Bush junior, avec le succès qu’on lui sait) :

2010, le nouveau Mai ’68 de la Droite ?

29 août 2010 Laisser un commentaire

Chienlit_Sarko

Bernie : Burn-Out d’Eté ?

25 août 2010 Laisser un commentaire

On savait Bernadette fragilisée ces derniers temps, entre son mari à plein temps dans l’apparttement à loyer modéré prêté par les Hariri, le procès de ce dernier sur les dizaines d’enveloppes « Liliane avant l’heure », dont certaines ont du financer ses aussi célèbres que ridiculisés permanentes.

Cétait sans compter la trahison du protecteur depuis toujours des Chirac, Pinault (chez lesquels ils ont l’habitude de passer leurs vacances d’été, plus en pique-assiette qu’en nouveaux riches il est vrai).

Pinault

Trahison pour siéger au Conseil d’Administration de LVMH – leader des produits de Luxe. Nous reportinos d’ailleurs l’information notre article : « Scandale des retraites : Bernadette Chirac obligée à 77 ans de travailler pour (sur)vivre ». Ce qui a eu le bon goût de faire entrer dans une colère noire,  leur ptotceteur Pinault, qui a proposé d’héberger les viellards grippe-sous dans un camp en bordure de St Tropez ppe-sous de voleurs de poule  (de « Roms » dirait Hortefeux) et non dans la luxueuse demeure des Pinault.

Comble du chic, le camp de Roms est réalisé avec Damien Hisrst – l’un des artistes anglais les plus en vogue – pour sa fondation de la « Punta della dogana » en tant qu’ouvre d’art vivante …

Oeuvres D. Hirst

Mais plus grave encore et là nous arrivons au gros « craquage » de Bernie, la rumeur court à St Trop’, la des pièces jaunes, semblant emprunter la même voie que Mme Bettencourt – serait devenue fan de Ladt Gaga, collectionnant albums, goodies, posters etc. Sa dernière acquisition, le T-sshirt « star du moment » :

I’m a Free Bitch

Tshirt LADYGAGA

PS: pour ceux qsui n’auraient pas compris les subtilités de la géographie tropéezienne, je recommmande cet excellent papier du Point à ce sujet.
Dur d'être Bernie
Dir d’être Brenie : loin des ors de l’Elysée, décourvrir que les ccontrats de travail soont uneobligation légale, et quetout ne se paie pas en liquide…fût-il Kraft. En tous cas, bonne nouvelle, s’il vous azrriveait quelque chose à l’in d’entre vous, Bardot s’est engagé à reprende la banche saussice, ,à laquelle les Français sont attachés à 86% d’après un sondage IFOP / Le Figaro …

Catégories :A droite toute, Affaires, Bernie