Archive

Posts Tagged ‘christine boutin’

Christine B.: retour du OneWomanShow

14 juillet 2010 Laisser un commentaire

On l’avait laissée en piteux état, embourbée qu’elle était dans une très peu catholique histoire de rapport à la Xavière Tibéri, la Jeanne d’Arc des valeurs chrétiennes nous revient gonflée à bloc sur son terrain de prédilection…la chasse aux homos.

2010, Annus Horribilis pour Christine Boutin ?

Qu’on en juge: tout d’abord le violent éclairage jeté sur son rapport bidon sur la mondialisation, ensuite une décision sur l’adoption par un couple de parents de même sexe, suivi par la cuisante défaite de l’UMP dans sa propre circonscription.

Mais revenons sur la décision de la Cour de Cassation en faveur de l’adoption par un couple de parents de même sexe. Ce jugement, bien que limité,  en autorisant la reconnaissance en France d’une décision d’adoption rendue aux Etats-Unis pour un couple homosexuel, marque un tournant dans la reconnaissance de l’adoption par un couple de même sexe.

On imagine bien-sûr la rage de notre croisée nationale contre la dépravation, la débauche et la perte de nos valeurs chrétiennes – qui n’avait vraiment pas besoin de ça pour lui pourrir son été après la série de déboires que le Très Haut lui a infligés cette année.

Rage que l’on peut voir affleurer à travers le communiqué de presse que le PCD (le parti chrétien démocratique), parti de Mme Boutin, a publié suite à cette décision de justice. On y lit entre autre perles que « les juges (…) outrepassent leurs fonctions » (et tiens pour l’indépendance de la justice), que la France par cette décision a décidé « d’abandonner sa souveraineté » (Jeanne d’Arc, sors de ce corps !).

Enfin,  par un raccourci hasardeux, comparant polygamie (un peu en perte de vitesse toutefois ces derniers temps, à la faveur de l’affaire Woerth) et homoparentalité, notre très catholique Christine de conclure par cette phrase: « Si demain un polygame vient nous dire que dans certains pays cette pratique est autorisée, s’alignera-t-on aussi de la même manière ? Cette confiscation de la loi par des juges, capitulation sans précédent du droit français, va à l’encontre des principes fondamentaux de notre démocratie. »

Les polygames homosexuels apprécieront…

Publicités

Rambouillet: Boutin boutée hors de sa circonscription

12 juillet 2010 1 commentaire

Défaite historique de la droite dans l’ex-circonscription de Christine Boutin.

Anny Poursinoff

Cette élection, opposant Anny Poursinoff, candidate d’Europe Ecologie, au candidat de l’UMP et suppléant de Christine Boutin, Jean-Frédéric Poisson, avait valeur de test en cette période marquée par les affaires. Et Martine Aubry elle-même avait fait le déplacement pour soutenir la candidate des écologistes.

Rambouillet, aux mains de la droite depuis 1988, avait été successivement le fief électoral de Gérard Larcher et Christine Boutin.

La victoire, qui a valeur de symbole pour la gauche, a certainement bénéficié du climat de suspicion généralisée lié aux affaires touchant la majorité, entre le fameux rapport « bidon » confié de l’ex-élue locale Christine Boutin par Sarkozy au Woerthgate qui secoue le gouvernement depuis des semaines.

Le résultat a été salué par le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, qui s’est félicité de ce résultat qui « constitue une nouvelle victoire de la gauche solidaire ».

La droite est restée de son côté discrète, Valérie Pécresse, candidate malheureuse à la présidence de la région Ile de France, déclarant de son côté que cette défaite du candidat UMP était « une mauvaise nouvelle pour le département et constitu(ait) une grande déception ».

Rapports bidon : le grand retour de Xavière

1 juillet 2010 2 commentaires

Xavière Tiberi semble bel et bien de retour sur la scène nationale.

On se souvient du désopilant sinon affligeant rapport de Christine Boutin sur la mondialisation, il faudra désormais compter avec le rapport de Philippe Pemezec, ancien maire du Plessis-Robinson et ami de Sarko sur l’accession sociale à la propriété. Ce dernier a en effet été embauché sur ordre du Président par Christine Boutin (pour sa connaissance des dossiers bidons ? voir suite du billet) alors qu’elle était ministre du Travail et que l’infortuné Pemezec venait d’être déclaré inéligible pour financement illégal de sa campagne électorale.

Jusque là, rien de très nouveau en Sarkozie, sauf que contrairement à la Boutin, pénétrée de l’importance de sa mission – comme Jeanne d’Arc des voix du Seigneur – le protégé de Sarko a plutôt pris sa mission à la légère, se contentant de plagier des études déjà existantes – pour 5 500 euros net tout de même.

Ainsi, en Novembre 2009 livre-t-il une note sur les « contraintes et dangers de la loi Dalo » de deux pages, dont trois paragraphes reprenant mot pour mot un discours de Boutin, le reste étant fidèlement pompé d’un rapport du ministère.

Mais Pemezec de s’encanailler et de rendre un mois plus tard un rapport de cinq pages, dont les deux premières sont la traduction littérale d’une étude anglaise, et les deux suivantes pompées d’un rapport d’une association écologique.

Le Pemezec aurait bien continué de pomper, si n’était apparu Benoist Apparu (le jeu de mots est facile), remplaçant de Mme Boutin au poste de sous-ministre du Logement. Ce dernier, conscient des risques juridiques que faisait courir le pompeur fou et bien plus regardant que la Boutin sur ces affaires, a en effet pris la décision de se priver des services de Mr Pemezec, qui terminera sa mission le 30 juin 2010.

Pour Philippe, c’est adieu veaux, vaches et cochons…Christine avait raison, les vraies valeurs chrétiennes se perdent !

Christine Boutin : le prix des voix du Seigneur

17 juin 2010 1 commentaire

Ca aura été le scandale politique de la semaine dernière : alors que les plans de rigueur se succèdent en Europe et que la France tente de réformer son système de retraites, on apprenait que la très catholique Christine Boutin touchait 9500 euros mensuels pour un rapport sur les « conséquences sociales de la mondialisation ». Rapport pour lequel lui était mis gracieusement à disposition un secrétariat, des bureaux dans le XVe arrondissement de Paris, des collaborateurs et un chauffeur. Non contente de ces 9500 euros et de ces avantages en nature, Mme Boutin ajoutait à cela sa retraite de parlementaire et une indemnité de conseillère générale des Yvelines…Le tout pour un (coquet) montant de 18000 euros, d’après les calculs du quotidien Le Monde.

On le voit, la rigueur et la décence ne semblent pas faire partie des valeurs chrétiennes que Mme Boutin s’évertue à prêcher.

Ces chiffres allaient déclencher un imbroglio médiatico-politique qui allait durer toute la semaine. La droite eut du mal à accorder ses violons, nous offrant plusieurs chassés-croisés avant de demander à Mme Boutin de faire un geste, tandis que la gauche s’employait à dénoncer les montants en jeu, le caractère discutable de l’étude et le principe de cumul des rémunérations.

Retour sur les épisodes de la semaine.

Mme Boutin, dans un grand numéro de Sainte Vierge effarouchée, à tout d’abord déclaré, suite à la publication de cette information par Le Canard Enchaîné, sur France Info qu’elle n’y pouvait rien, et qu’elle ne renoncerait pas à ses avantages, prétextant sans rire que sa mission était d’une importance extrême : « J’ai une superbe mission, une responsabilité majeure qui va sans doute participer à la pacification mondiale.». Histoire de se donner bonne conscience, de faire taire les mauvaises langues (tel Jean-Marc Ayrault) qui criaient au « rapport bidon », ou d’éloigner le fantôme de Xavière Tibéri ?

Mme Boutin s’est montrée toutefois moins à l’aise, quand en réponse à la question de savoir si elle se considérait comme « privilégiée », elle a répondu assez bizarrement :  « Il ne faut pas croire que cet argent n’est pas redistribué.  Il finance aussi mon activité politique et une partie va au Parti chrétien démocrate. Moi je n’ai aucun compte en actions. Je ne joue pas en Bourse. ». Vieille défiance du catholicisme envers l’argent et la Bourse, soit, mais on est surpris de voir que Mme Boutin ne conçoive pas que de reverser une partie de ces sommes – provenant d’impôts de contribuables pas forcément tous du même bord qu’elle– à son propre parti n’y change rien. De telles erreurs de raisonnement n’augurent rien de bon pour le futur rapport Boutin.

Puis, sous la pression des réactions, et les retournements de veste à droite – chacun commençant à lâcher la très catholique Christine – Eric Woerth a demandé à cette dernière de réviser les termes de son contrat, et d’entamer son chemin de Croix.

La Boutin a pleuré, la Boutin a prié, la Boutin a (finalement) plié.

Et c’est immaculée de ses bonnes intentions, se présentant en victime expiatoire de la meute, qu’elle est arrivée sur le plateau du 20 Heures de France2 pour annoncer qu’elle réaliserait le travail gratuitement.

La France respirait ! Sainte Boutin continuera donc à servir la République, à titre gracieux, qui plus est – mais que diable, Mme Boutin, Jeanne d’Arc était-elle salariée et multi-pensionnée ?

Le fameux rapport sur les inégalités sociales de la mondialisation sera donc réalisé et présenté lors du G20. On ne doute qu’il impressionne les Obama, Hu, Cameron et autres Merkel auxquels il est destiné et qu’ils y reconnaîtront la main de Dieu !

Car il est vrai que le fait de confier ce rapport à Mme Boutin, qui n’est pas plus experte de la mondialisation que Zahia de la Passion du Christ, pose d’autres questions encore en suspens à ce jour : Pourquoi ne pas l’avoir confié à des services compétents ? Ou bien, faut-il y voir comme le propose le Canard une façon pour Sarkozy de « museler » Mme Boutin, et d’acheter ses voix et sa docilité pour 2012 ?

Mais il est vrai que dans ce sujet comme dans d’autres, les voix du Seigneur sont impénétrables…

Roselyne Bachelot : jamais sans mon fils !

29 mai 2010 2 commentaires

On l’avait laissé des masques anti-grippe A plein les bras, Roselyne revient pour un nouveau feuilleton : ça y est, elle tient son EPAD à elle.

Là où le monarque tenta d’imposer son fils à la Défense, notre pétulante et colorée Ministre de la Santé vient de faire embaucher Pierre Bachelot, son rejeton de 41 ans au…Ministère de la Santé.

Une tendre marque d’affection maternelle auxquels tous les contribuables qui s’apprêtent à renvoyer leur déclaration d’impôt seront heureux de participer !

________________

ENG: French Health Minister Roselyne Bachelot appoints son at own ministry.

Copé prêt à revenir sur le mariage des homosexuels

11 avril 2010 Laisser un commentaire

On savait la Droite désemparée, depuis la déroute des Régionales, mais à ce point…

On avait ainsi assisté à la pêche aux voix sur des terres a priori favorables à la Droite, ainsi Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin de se mesurer la semaine dernière dans nos vertes campagnes.

Par contre, si il est bien un terrain où on n’attendait pas la Droite après ses positions un rien rétrogrades sur le Pacs il y a 10 ans et les déclarations de Boutin à cette époque, c’est bien le droit des homosexuels au mariage et à l’adoption.

C’est Jean-François Copé, patron des députés UMP à l’Assemblée Nationale, qui relance le débat après avoir lancé un pavé dans la mare sur le bouclier fiscal dernièrement, en déclarant que sur ce sujet : «(Il n’est pas) pas tout à fait clair ». Ce dernier entend toutefois raison garder, et déclare : « Mais il ne faut pas tomber dans l’excès inverse en se disant « ne loupons pas une nouvelle mode ».

Rater des nouvelles modes, peut-être, mais de nouvelles voix, certainement pas !