Archive

Posts Tagged ‘affaire bettencourt’

Enfin la vérité dans l’affaire Woerth par Sarko (montage de Libé)

20 juillet 2010 Laisser un commentaire

Libération a repris les propos du Président lors de son interview le 12 Juillet, pour en faire sortir une vérité légèrement différente que celle de Guéant.

Affaire Woerth expliquée par SarkoLibération: montage par Polemix & La Voix Off

(à écouter sur le site Liberation.fr)

Woerth hué sur le Tour de France

19 juillet 2010 4 commentaires

Conséquences de l’affaire Woerth-Bettencourt : le couple Woerth sifflé lors du Tour de France, et l’impopularité du ministre confirmée par le baromètre Ipsos-LePoint.

Woerth hue Tour de France

Ce qui se voulait un moment de détente au milieu de l’affaire Woerth-Bettencourt s’est finalement soldé par un fiasco de comm’. En effet, le ministre, accompagné de son épouse, a été copieusement hué lors de sa visite sur le Tour de France ce dimanche.

Comme quoi, les Français ne semblent pas dupes des explications servies la semaine dernière par le Président, et reprises en boucle par les ténors de la majorité.

Hypothèse qui semble confirmé par les résultats du baromètre Ipsos-LePoint, qui voit Eric Woerth gagner 14 points d’opinions négatives dans sa dernière livraison.

Ce dernier pourra toutefois se consoler : au sein des sympathisants UMP, ses opinions positives font un bond de…18 points.

La propagande du parti majoritaire aurait-elle cessé de fonctionnerà l’extérieur de l’UMP ?

Riposte graduée suivant Hortefeux: à Grenoble, le RAID, le GIPN, et…le fisc !

19 juillet 2010 Laisser un commentaire

En plein milieu de l’affaire Bettencourt, l’envoi par le ministre de l’Intérieur de forces mobiles et d’un inspecteur du fisc à Grenoble fait sourire.

Violences urbaines Grenoble: Hortefeux

La réponse de Brice Hortefeux aux émeutes qui frappent Grenoble ? L’envoi du fisc pour couper court à la fraude fiscale dans les cités.

Si l’intention est bonne – les interventions du fisc permettant théoriquement de « frapper au portefeuille » les gangs responsables de la violence – la rapidité de la réaction du ministre renforce encore le soupçon du « Deux poids, deux mesures », de plus en plus pesant depuis le début de l’affaire Bettencourt.

En effet, pourquoi l’Etat ne s’est-il pas  montré aussi zélé pour frapper Tatie Liliane « au portefeuille », elle qui dissimulait dans des comptes en Suisse plusieurs dizaines de millions d’euros, qui n’a jamais daigné déclarer la possession de la désormais fameuse île d’Arros et à qui on remboursait, avec une célérité peu commune, plusieurs dizaines de millions d’euros au titre du bouclier fiscal ?

Simple question, Mr Hortefeux:  par souci d’égalité de traitement devant la loi, pourquoi ne pas envoyer – en plus du fisc – le RAID et le GIPN chez les Bettencourt  ?

Au moins Liliane Bettencourt – peut-elle se réjouir – contrairement aux caids des banlieues – d’avoir eu comme maire  un certain Nicolas Sarkozy et de faire partie des (très) riches donateurs de l’UMP …

Eva Joly: pourquoi Courroye ne peut enquêter dans l’affaire Bettencourt

18 juillet 2010 Laisser un commentaire

Explications de l’ex-juge Eva Joly sur les doutes et limites qui portent sur les enquêtes que le juge Courroye est en train de mener seul dans l’affaire Woerth-Bettencourt.

« Courroye a très peur d’aller au fond des choses »,

Eva  Joly, dans l’émission « Arrêt sur Images »

Rien n’est trop beau pour dîner avec Wauquiez

18 juillet 2010 Laisser un commentaire

Selon le JDD, le secrétaire d’Etat n’en serait pas à sa première levée de fonds en marge de ses activités officielles. Un dîner avec Wauquiez aurait notamment été facturé… 1 000 £ aux heureux invités, pour le plus grand bénéfice de la fondation « Nouvel Oxygène ».

Wauquiez Nouvel Oxygene Collecte de Fonds

Les micro-partis sont la découverte du moment. Et Wauquiez apparaît comme un maître dans la collecte de fond, quitte à confondre allégremment ses casquettes de secrétaire d’Etat et bénéficiaire de son micro-parti.

Wauquiez est actuellement au coeur de la polémique pour le dîner au cours duquel il aurait sollicité des fonds en juin. Or, le JDD nous apprend que Wauquiez n’en était pas à son coup d’essai dans la capitale britannique.

Ce dernier se serait rendu début mars à Londres dans le cadre d’un voyage officiel et aurait adjoint à sa visite un petit-déjeuner organisé par l’UMP de Londres pour lequel il aurait demandé à rencontrer des entrepreneurs (on ne prête qu’au riches…). Fort opportunément, certains d’entre eux auraient reçu en juin une invitation à « poursuivre l’échange d’idées » (et de dons ?) autour d’un dîner avec le secrétaire d’Etat, en échange d’une – modeste – contribution de 1 000 £ (env. 1 180 €).

Effet boomerang garanti pour ce chantre d’une « droite sociale »,  qui affirmait sur Europe1 il y a quelques jours que les « masques tomb(ai)ent » dans l’affaire Bettencourt.

Les casseroles du gouvernement Sarkozy

17 juillet 2010 Laisser un commentaire

C’est l’appli star de l’été. Le site owni propose un jeu tout simple: sur le modèle de la Cène, on clique sur les différents ministres de Sarko pour découvrir leurs casseroles.

Comparer Sarko à Jesus ? Un raccourci osé certes, mais pas dénué de tout fondement tant l’un comme excellent dans les miracles, Jesus à multiplier les pains, Sarko les affaires.

Le site, bien fait, renvoie pour chaque casserole sur la source (LeMonde, L’Express, Le Nouvel Obs, 20Minutes …).

Casseroles des ministres de Sarkozy

La casserole « Prince Jean » de Sarko (source: Le Monde.fr)

Cene_ appli OWNI Affaire Woerth

La casserole « Affaire Woerth-Bettencourt » de Woerth (source: Le Nouvel Obs)

Pour rappel, le clip de campagne (payé par Tatie  Bettencourt?) du candidat Sarkozy sur le thème de la « République Irréprochable » (noter l’envolée lyrique musicale en fin de clip, vers 0’45 »).

Nicolas Sarkozy: « La République Irréprochable »

Affaire Bettencourt: et maintenant Carla ?

16 juillet 2010 Laisser un commentaire

On avait évoqué il y a quelques semaines le peu d’entrain que mettait notre Première Dame à honorer les bonnes causes portées par sa fondation. Toutefois, si il y a un domaine où la fondation de Carla s’illustre, c’est la collecte de fonds, à défaut d’action. Un don estimé à 500 000 euros de Lancôme semble particulièrement mal-venu en cette période de Bettencourtgate.

Fondation Carla Bruni-Sarkozy

L’information nous vient des journaux de la Perfide Albion, culturellement beaucoup plus enclins que les nôtres  à dénoncer les conflits d’intérêt.

Ainsi, Le Daily Telegraph (info reprise par Mediapart, encore eux !) révélait en avril de cette année que John Paulson – l’homme dont le hedge-fund est au coeur du procès du gouvernement américain contre Goldman Sachs – s’était engagé à faire un don de …500 000 euros tous les ans pendant 3 ans à la fondation de Mme Bruni-Sarkozy.

Don qui pose un tout petit problème par rapport au job du mari de Carla, qui bien que Président d’une puissance de second rang, a tout de même pris les engagements – aussi saugrenus fussent-ils –  de « moraliser le capitalisme », et de soutenir l’initiative de Barack Obama pour «dissuader les banques de spéculer pour elles-mêmes ou de financer des fonds spéculatifs».

Discours de Nicolas Sarkozy, à Davos

Si cette affaire n’était pas suffisante, un deuxième don à la fondation de Lady Carla tombe particulièrement mal en pleine affaire Bettencourt.

La fondation de Carla a en effet bénéficié d’un don estimé à 500 000 euros de la part de Lancôme. Or, il se trouve que la marque de luxe se trouve être l’une des plus rentables  de…L’Oréal, dont Mme Bettencourt est la 1ère actionnaire avec un peu plus de 30% des parts.

Ce financement est abordé dans un autre quotidien britannique, le Daily Mail qui note ironiquement: « il y aurait clairement un conflit d’intérêt s’il s’avérait que Mme Bettencourt (…) ait bénéficié sur le plan financier de ses liens avec la femme de Mr Sarkozy ».

Recevoir un chèque de 30 millions du fisc, au titre du bouclier fiscal, est-ce « bénéficier sur le plan financier de liens avec la femme de Mr Sarkozy ? », qui s’est fait le héraut de ce même bouclier fiscal ?

On attend impatiemment un rapport de l’IGF à ce sujet.

Le programme « Révélations » de la fondation Carla-Bruni Sarkozy,

en collaboration avec Lancôme