Archive

Archive for the ‘Sécurité’ Category

MENS : vous en rêviez, Sarko l’a fait

8 octobre 2010 Laisser un commentaire

C’est le Monde qui révèle l’information dans son édition du 07/10 : la gendarmerie se serait constitué, en toute discrétion, un fichier, illégal et clandestin, listant les Roms et les gens du voyage, ainsi que des informations sur leurs origines raciales et ethniques.

La France est déjà, comme le rappelle dans son blog le journaliste Franck Johannès au quatrième rang des pays les plus condamnés depuis la création, en 1959, de la Cour européenne des droits de l’homme. Cette nouvelle controverse, après le parallèle de Viviane Reding sur la période actuelle et la Deuxième Guerre Mondiale, ne risque pas d’améliorer l’image de notre pays à l’étranger.

MENS fichier illégal Roms gens du voyage

La gendarmerie détient en effet, bien à l’abri des regards indiscrets, un fichier listant notamment les origines… ethniques de Roms et gens du voyage. Or, lister des « données à caractère personnel qui font apparaître les origines raciales et ethniques », constitue un délit puni de cinq ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende, toujours d’après le quotidien du soir.

L’absence de déclaration à la CNIL dudit fichier vient encore aggraver le cas des éventuels responsables.

Et rappelle fortement – bien que Nicolas Sarkozy et ses troupes aient clairement fait comprendre que l’usage du parallèle était un monopole de l’UMP – les plus sombres périodes de notre histoire (voir video ci-dessous).

Comme on peut se douter, la révélation de l’existence de ce fichier laisse les responsables sans voix, au premier rang desquels Brice Hortefeux, qui, imperturbable, déclare :

(que l’expression MENS) a été utilisée par la gendarmerie dans les années 1990 (mais assure qu’il) n’a pas connaissance d’un fichier de ce nom. (Et jur que) s’il apparaissait des éléments nouveaux, il demanderait naturellement au groupe de contrôle des fichiers de se saisir de cette question.

Déclarations que l’on nous permettra de ne considérer qu’avec une extrême circonspection, de la part d’un ministre condamné pour injure raciale, et dont le directeur de cabinet, Michel Bart – auteur malheureux de la circulaire visant expressément les Roms de cet été – est cité à comparaître pour « incitation à la haine raciale ».

De son côté, la gendarmerie, dément l’existence de ce fichier.

Une plainte a été déposée  par les avocats des quatre principales associations de Roms et de gens du voyage mercredi 6 octobre, auprès du procureur de Paris, pour constitution de ce fichier non déclaré et illégal.  Les avocats entendent saisir également la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), à qui ce fichier n’a pas été déclaré, et la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). Concernant la Halde, on reste sceptique de l’efficacité de Jeannette Bougrab, particulièrement silencieuse cet été sur la question de l’expulsion des Roms, plus prompte à doubler son salaire qu’à se saisir de sujets qui puissent fâcher Nicolas Sarkozy, à qui elle doit sa place…

Des paris sur une l’éventualité d’une condamnation ? L’UMP, bonne fille, paiera-t-elle la note rubis sur l’ongle, comme elle s’apprête à le faire dans le procès Chirac ?

Record d’impopularité de Sarko : 72% de mécontents

4 octobre 2010 Laisser un commentaire

Selon le baromètre du Figaro Magazine, Sarko serait à 72% de mécontents pour 26% de satisfaits. Une vérité que l’on imagine avoir été de plus en plus dur pour le Figaro – Pravda du régime – de maquiller au mieux, tant aux yeux du  Château qu’à ceux du lectorat du quotidien de Serge Dassault.

C’est officiel : les gains en terme de popularité du virage sécuritaire de Nicolas Sarkozy n’auront pas passé l’été. Et il semble que les manifs du mois de septembre contre les retraites, l’atteinte portée à l’image de la France à l’étranger par les expulsions de Roms tout comme la colère bruxelloise de Sarkozy aient réussi à faire perdre aussi vite qu’il mit à les acquérir à notre OmniExpulsant les quelques points glanés à l’extrême droite suite à son discours de Grenoble et aux actions de ses fidèles exécuteurs de basses oeuvres, Brice Hortefeux et Eric Besson.

C’est ce qui ressort de la publication du baromètre du Figaro Magazine publié ce week-end.

Même François Fillon – orchestrant depuis quelques semaines magistralement son départ de Matignon et présenté ses derniers jours comme une alternative crédible à Sarkozy – perd 3 points, se situant à 34% de mécontents.

C’est donc un président au tapis qui fait mine de gouverner la France en ce début d’automne, à la veille d’un remaniement, censé marquer le début de la phase II du quinquennat sarkoziste, phase dédiée toute entière à la préparation de sa réélection.

Paradoxe amusant, alors que Sarkozy s’enfonce, il est de l’autre-côté de l’Atlantique, dans un autre hémisphère, un président qui quitte le pouvoir, auréolé de ses réussites économiques et sociales sans avoir jamais recours à l’extrémisme, se payant même le luxe d’être quasi-assuré de faire élire son successeur (une femme en l’occurrence).

Alors, Nicolas, si vous ne pouvez pas changer les Français, la solution ne serait-elle pas de changer de peuple, comme semble le suggérer  Plantu dans son édition du 3 Octobre ?

72% mecontents Sarkozy Lula election

Gageons que chacune des parties ne s’en porterait que mieux.

Lien vers le Baromètre Figaro Magazine : cliquez ici (pdf)

Sarko : journalistes à la niche !

29 septembre 2010 Laisser un commentaire

Après sa désastreuse prestation lors de la réunion des Ving-Sept à Bruxelles, qui a donné lieu à de violents échanges avec  Baroso – le confondant certainement pour un membre du gouvernement ou de l’UMP – Sarko donnait une conférence de presse.

Considérée comme le 4e pouvoir dans certains pays, la presse en France a plutôt tendance à modérer ses attaques envers le pouvoir, et à limiter les scandales. Avec Sarko, on entre dans une nouvelle ère, celle d’un omniprésident considérant les journalistes comme ses collègues politiques, c’est à dire avec ou contre lui et n’hésitant pas à violemment prendre à partie certains d’entre eux (tel Laurent Joffrin, lors de la conférence de presse des voeux de 2008) .

Et pour les journalistes un brin trop inquisiteurs, tout est permis : de l’intimidation, à la moquerie en passant par l’humiliation publique, sans oublier les allusions à la vie privée – auxquels ces derniers ne peuvent bien évidemment pas répondre.

C’est de cette palette de tactiques que Sarko – remonté après ses violents échanges avec Baroso – s’est servi contre les journalistes qui l’interviewait.

Revue des meilleurs moments :

Enfin, pour ajouter le ridicule à l’agressivité, et non content du traitement infligé aux journalistes présents, Sarkozy est même allé jusqu’à déclarer : « qu’il s’était tenu éloigné de tout propos excessif », provoquant une hilarité générale des journalistes.

Hortefeux : plus fort que la fiction…

2 septembre 2010 Laisser un commentaire

C’est Libé qui nous informe de la nouvelle difficilement crédible : Brice aurait des vues sur la mairie de …Vichy en 2014. On hésite entre un gag du 1er Septembre (version auvergnate du poisson d’Avril) et l’ultime preuve en date que nous avons bien « la Droite la plus bête du Monde. »

Hortefeux maire de Vichy

Qui se ressemble s’assemble. Et il est vrai que peu de villes – au passé aussi trouble – peuvent se targuer d’être aussi proches de l’ADN de la Bricitude triomphante. Des propose injurieux, voire racistes, Vichy en fut un temps la capitale, l’Ordre et la Sécruité, Vichy en fit un slogan et une politique, les déchéances de nationalité, Vichy en pratiqua plusieurs dizaines de milliers (15 000 pour être exact), plus que n’importe quel régime du vingtième siècle.

Enfin, notons l’humour involontaire – comme souvent chez Brice – faisant le lien entre ses racines auvergnates et la tâche ardue qui l’attend dans la conquête d’une mairie l’attendant comme un nouveau :

Je suis Auvergnat, mes racines, mes souvenirs et ma famille sont ici et j’y tiens, même si je n’ai pas choisi la facilité sur le plan politique.

Gageons qu’au moins les habitants de Vichy sauront rendre grâce à la politique menée par notre ministre de l’Intérieur – toujours aux prises avec la justice pour injures raciales, rappelons-le.

Et en plus, signe du destin, « Vichy » rime avec « Neuilly » ! Vas-y, Brice, preux chevalier de la Bravitude Auvergnate, tu tiens là un sain(t) terroir et un ancrage dans l’histoire de France  à ta hauteur que tu ne pourrais refuser !

Police tous les soirs aux JT de 20h

28 août 2010 Laisser un commentaire

En avant première pour nos lecteurs, le programme du 20h des chaînes nationales (TF1 et publiques).

Brice que l’on n’avait jamais connu aussi actifg au niveau législatif, vient de commettre une nouvelle loi, peut-être celle qui restera comme la plus stupide de son passage à Beauvau.

Cette dernière stipule en effet que chaque JT devra en effet comprendre à partir du 1er Octobre – pour une durée illimitée – un sujet sur la sécurité, les réussites du Gouvernement, l’échec de la Gauche, le fait divers du jour évité par la diligence des forces de l’Intérieur, ou encore une tournée des popotes d’un des nouveaux préfets policiers de Sarko. Qui se trouvent tous répondre aux mêmes canons : grands, baraqués, mine patibulaire, décoration (méritées ou obtenues en retour d’ascenseur auprès de notre président), fling en poche, bien visible pour les caméras (pour rassurer l’électeur lambda UMP).

Les sujets seront variés, mais ils devront obligatoirement exalter l’Ordre, du Respect de l’Autorité, du Danger des Etrangers et autres sujets sur lesquels notre gouvernement a eu le courage d’ouvrir les yeux au peuple de France après des années de déchéance morale portée par la Gauche.

Les sujets seront bien-sûr revus et approuvés par son Excellence le sous-Préfet de la Rue du Faubourg St Honoré, Claude Guéant, et Sarkozy lui-même si nécessaire.

En avant-pemière por vous, fidèles lecteurs, un extrait du générique de la séquence :


Police Television

Alors, à tous RV le 1er Octobre pour ce vrai programme d’information !

La France pointée du doigt par l’ONU pour « xénophobie »

12 août 2010 2 commentaires

La France montrée du doigt pour « xénophobie » par l’ONU. Dans la « République Irréprochable » de Nicolas Sarkozy ?

UN Logo CERD France

Les émissaires du gouvernement français répondaient jeudi 12 août à Genève aux questions des experts du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (CERD) qui ont dénoncé « une recrudescence » des actes racistes dans le pays dans le cadre du processus de passage en revue des politiques envers les minorités.

Une épreuve qualifiée par un membre de la Ligue des droits de l’homme ayant assisté à la réunion de « passage sur le grill » tant les membres du Comité avaient de choses à reprocher à la France et à son gouvernement.

Les 18 experts du comité – particulièrement au fait de l’actualité politique nationale – n’ont pas mâché leurs mots pour s’inquiéter du traitement fait aux gens du voyage ainsi qu’aux Roms. Ils ont dénoncé le débat sur l’identité nationale, instauré par le gouvernement, ainsi que la déchéance de la nationalité pour des criminels d’origine étrangère réclamée par le président Nicolas Sarkozy fin juillet.

Les représentants français, interrogés sur le projet de déchéance de la nationalité, se sont abstenus, estimant impossible de commenter un projet de loi dont les contours n’ont pas été encore définis.

Les experts se sont globalement montrés très sévères sur la situation en France. On ne peut pas accuser le  Rapporteur spécial de la session, l’Américain Pierre-Richard Prosper de politiquement-correct, lui qui a déclaré à l’issue du huis-clos que le plus grand obstacle à la lutte contre le xénophobie et le racisme en France était  « une vraie volonté politique » !

Un autre membre de la commission, Ewomsan Kokou, a quant à lui qualifié la situation en France de très préoccupante, insistant sur l’aggravation du phénomène :

La France est confrontée à une recrudescence notable du racisme et de la xénophobie.

Plusieurs dirigeants d’associations et d’ONG ont réagi, approuvant les conclusions des experts. Ainsi Alain Jakubowicz, président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), déclarant à l’AFP :

Je suis triste de voir la France épinglée et montrée du doigt de la sorte. Mais il faut dire que la plupart des critiques et reproches sont fondés (…) Je ne sais pas s’il y a une augmentation du racisme, mais on constate une libération de la parole et des actes. Le facteur déclencheur majeur a été le débat sur l’identité nationale (…) Les Roms sont devenus un exutoire.

Pour mémoire, la France s’était déjà fait rappeler à l’ordre en juin dernier par le Conseil de l’Europe qui s’était inquiété d’un climat de « xénophobie ». Le rapport dénonçait violemment les dérives de certains hommes politiques et membres du gouvernement, les rendant responsables de la poussée de xénophobie :

Plusieurs propos tenus notamment sur les questions d’immigration et d’intégration par les responsables politiques, y compris par des élus et des membres du gouvernement, ont été ressentis comme encourageant l’expression du racisme et particulièrement de la xénophobie.

Un bel accord des experts, que l’on aurait hélas souhaité voir moins alarmants à ce sujet.

Heureusement, les sondages IFOP du Figaro – réalisés sur des échantillons aussi fiable que le mois d’août est un mois de forte activité – sont formels : le racisme n’a pas évolué, il s’agit simplement de répondre à la demande légitime des citoyens d’en-bas (vous vous souvenez de l’ex-vendeur de café qui sortait autant dfe bêtises à la semaine que Bush à la journée ?)…..

Lire la suite…

Brigitte Bardot : après « Le Mépris », « La Haine »

12 août 2010 Laisser un commentaire

« La vieillesse est un naufrage », a dit de Gaulle. La preuve avec Brigitte Bardot, qui lance une croisade anti-viande hallal au micro d’Europe1.

En ces temps où le débat prend des relents nauséabonds, où le président réfléchit à la déchéance de nationalité pour des citoyens d’origine étrangère, et où le ministre de l’Intérieur a été condamné pour injures raciales, il ne faut pas s’étonner que les langues se délient, pour le plus grand plaisir de tous les racistes et autres extrémistes que compte le pays. C’est Brigitte Bardot – coutumière du fait depuis de nombreuses années – qui nous offre le dernier dérapage en date. Il faut dire que la période était particulièrement propice aux éructations de l’ex sex-symbol : entre le début du ramadan réveillant sa méfiance des musulmans, et l’été qui a déjà vu la star vieillissante « déraper » à plusieurs reprises (on se souvient de la castration de l’âne de son voisin !), il fallait s’attendre à du « lourd ». Brigitte Bardot a donc décidé de s’en prendre à … la viande halal et au ramadan sur Europe1

.

Il y a une dérogation française qui laisse la viande casher et la viande halal avec des sacrifices religieux traditionnels épouvantables (…) C’est qu’elle a envahi la France, cette viande halal (…) 80 % des abattoirs français ne pratiquent plus l’étourdissement avant la saignée parce que ça va plus vite et qu’on peut en vendre partout pour les musulmans.

Entre les fantasmes sur les interdits alimentaires, la peur de l’envahissement, une pointe de racisme, le tout marqué au coin du bon sens populaire, on retrouve là tout l’attirail du parfait petit lepéniste. Autre attaque à peine déguisée, opposant volontairement « musulmans » et « français » :

L’abattage halal doit au moins ne concerner que la viande pour les musulmans et qu’elle ne soit pas envahissante pour les consommateurs français.

Avant de conclure par cette sentence sans appel sur le ramadan :

Je m’en fous, le ramadan je m’assieds dessus

Enfin, on s’en doute, Brigitte Bardot fait partie de ces 99% de Français – d’après le Figaro – qui approuvent les mesures sécuritaires proposées par le président :

Pourquoi ils continueraint d’être français quand ils font que des conneries et des saloperies ? Quand on est français, il y a une certaine dignité à avoir !

La vieillesse est bien un naufrage, et pourquoi Bardot, sex-symbole d’une génération, au lieu d’en rester au « Mépris » a-t-elle décidé de continuer par une pitoyable performance dans une mauvaise série-B que l’on serait tenté d’appeler « La Haine » ?

Le Mepris Brigitte Bardot