Archive

Posts Tagged ‘liliane bettencourt’

Pour qui court Philippe Courroye ?

25 juillet 2010 3 commentaires

Malgré de nombreuses voix s’élevant contre la gestion du dossier par le procureur Courroye, ce dernier s’accroche au dossier Woerth-Bettencourt, multipliant les enquêtes. Au risque de rendre un jugement qui n’apparaisse crédible qu’aux yeux de la majorité.

Sarkozy Philippe Courroye

Les diverses demandes de l’opposition pour faire la lumière sur la triste affaire Woerth-Bettencourt se sont avérées jusque-là infructueuses.

Une commission d’enquête parlementaire ? Acceptée sur le principe par Accoyer, mais renvoyée à Septembre – sur le mode « il est urgent d’attendre pour enterrer l’affaire Woerth-Bettencourt », il est fort probable qu’elle ne voie jamais le jour. Et qu’elle subisse le même sort que la commission d’enquête demandée par l’opposition sur les sondages de l’Elysée l’année dernière.

Le dépaysement de l’affaire dans un autre tribunal demandé par Martine Aubry et d’autres personnalités de l’opposition ? Accueilli par un silence méprisant, cette option n’a jamais été vraiment considérée.

Quant à la nomination d’un juge d’instruction, on ne semble pas non plus en prendre le chemin…

Mais au fait que reproche-t-on exactement au procureur Courroye ? Et en quoi cet ex-chevalier blanc de la Justice en son temps ne serait-il pas à même de dénouer les fils de cette ténébreuse affaire ?

La vérité est que le procureur Courroye est trop impliqué dans l’affaire pour pouvoir rendre un jugement au-delà de tout soupçon.

Premier élément troublant: on se trouve là en face d’un curieux cas d’école, dans lequel le procureur se trouve être juge et partie : en effet, ce dernier est cité dans les écoutes qui constituent le point de départ de l’Affaire…

Ce cas d’école réjouira peut-être les juristes, elle n’en inquiète pas moins les tenants d’un jugement impartial.

Ensuite, ce procureur se vante ouvertement d’être « l’ami » d’un des protagonistes de l’affaire, Nicolas Sarkozy, qui l’a décoré de l’Ordre du Mérite.

« Ami » auquel il a rendu un fier service dans l’affaire Lasserre, dans laquelle le Président était soupçonné de…prise illégale d’intérêts et de corruption passive avec enrichissement personnel. L’affaire – la seule qui put vraiment inquiéter Nicolas Sarkozy au cours de sa carrière – fut révélée par le Canard Enchaîné en pleine campagne présidentielle de 2007 et concernait les conditions d’achat par Nicolas Sarkozy d’un luxueux duplex à Neuilly sur la très cotée île de la Jatte.

Or, Courroye classa – au grand soulagement de son « ami » – sans suite l’enquête préliminaire de police.

Anecdote qui permet de mieux savourer les mots du Président au sujet du procureur: « On nous reproche de nous connaître, mais cela ne l’a pas empêché de faire son métier, ni moi le mien. »

D’aucuns soulignent aussi les limites du rôle de procureur: les interrogatoires peuvent se faire sans avocat, les perquisitions doivent se faire avec l’accord des personnes interrogées (!), enfin ce dernier n’est pas compétent pour déclencher des enquêtes hors de France. Gênant dans une affaire qui a été déclenchée par des soupçons d’évasion fiscale, en Suisse notamment.

Tout le monde a aussi noté le peu de cas que le procureur semblait faire du secret de l’enquête, et de nombreux journalistes ont souligné l’exceptionnelle facilité à se procurer les comptes-rendus d’interrogatoires.  Comptes-rendus transmis directement à l’Elysée et retransmis dans leur version épurée par Guéant aux journalistes (voir à ce titre la pétition des journalistes du Figaro, estimant que le journal avait été manipulé pour « blanchir » Eric Woerth).

Ces soupçons sont bien-sûr renforcés par le statut même de la fonction de procureur, hiérarchiquement rattaché à l’exécutif.

Enfin, le tableau ne serait pas complet sans mentionner la guerre de tranchée dans laquelle sont engagés le procureur Courroye et sa collègue la juge Prévost-Deprez, guerre qui n’apparaît digne, ni de leur âge, ni de leurs fonctions et qui a fini par transformer le  tribunal de Nanterre en une vaste cour de récréation.

La juge se prépare donc à enquêter sur les mêmes affaires que son collègue, quitte à arriver à des conclusions différentes tandis que ce dernier fait tout pour protéger son pré-carré et éviter un dessaisissement de l’affaire. A ce rythme, on ne pourrait que conseiller à Claire Thibout de prendre un meublé à Nanterre pour les trois prochains mois.

Un tribunal transformé en champ de mines, un procureur impliqué dans l’affaire, proche du chef de l’Etat et rattaché à l’exécutif de par sa fonction, une procédure limitant le cadre de l’enquête, mais idéale pour classer l’affaire. Tel est le cadre qui abritera l’enquête sur un éventuel conflit d’intérêt de la part d’un ministre, sur le financement de la campagne du Président, en bref sur ce que l’on considère déjà comme la plus sérieuse affaire du quinquennat Sarkozy.

Le tableau affligeant offert par une quelconque république bananière ?

Non, beaucoup plus proche de nous: l’exercice de la Justice en l’an 3 de la République Irréprochable de Nicolas Sarkozy.

Enfin la vérité dans l’affaire Woerth par Sarko (montage de Libé)

20 juillet 2010 Laisser un commentaire

Libération a repris les propos du Président lors de son interview le 12 Juillet, pour en faire sortir une vérité légèrement différente que celle de Guéant.

Affaire Woerth expliquée par SarkoLibération: montage par Polemix & La Voix Off

(à écouter sur le site Liberation.fr)

Les casseroles du gouvernement Sarkozy

17 juillet 2010 Laisser un commentaire

C’est l’appli star de l’été. Le site owni propose un jeu tout simple: sur le modèle de la Cène, on clique sur les différents ministres de Sarko pour découvrir leurs casseroles.

Comparer Sarko à Jesus ? Un raccourci osé certes, mais pas dénué de tout fondement tant l’un comme excellent dans les miracles, Jesus à multiplier les pains, Sarko les affaires.

Le site, bien fait, renvoie pour chaque casserole sur la source (LeMonde, L’Express, Le Nouvel Obs, 20Minutes …).

Casseroles des ministres de Sarkozy

La casserole « Prince Jean » de Sarko (source: Le Monde.fr)

Cene_ appli OWNI Affaire Woerth

La casserole « Affaire Woerth-Bettencourt » de Woerth (source: Le Nouvel Obs)

Pour rappel, le clip de campagne (payé par Tatie  Bettencourt?) du candidat Sarkozy sur le thème de la « République Irréprochable » (noter l’envolée lyrique musicale en fin de clip, vers 0’45 »).

Nicolas Sarkozy: « La République Irréprochable »

Affaire Bettencourt: et maintenant Carla ?

16 juillet 2010 Laisser un commentaire

On avait évoqué il y a quelques semaines le peu d’entrain que mettait notre Première Dame à honorer les bonnes causes portées par sa fondation. Toutefois, si il y a un domaine où la fondation de Carla s’illustre, c’est la collecte de fonds, à défaut d’action. Un don estimé à 500 000 euros de Lancôme semble particulièrement mal-venu en cette période de Bettencourtgate.

Fondation Carla Bruni-Sarkozy

L’information nous vient des journaux de la Perfide Albion, culturellement beaucoup plus enclins que les nôtres  à dénoncer les conflits d’intérêt.

Ainsi, Le Daily Telegraph (info reprise par Mediapart, encore eux !) révélait en avril de cette année que John Paulson – l’homme dont le hedge-fund est au coeur du procès du gouvernement américain contre Goldman Sachs – s’était engagé à faire un don de …500 000 euros tous les ans pendant 3 ans à la fondation de Mme Bruni-Sarkozy.

Don qui pose un tout petit problème par rapport au job du mari de Carla, qui bien que Président d’une puissance de second rang, a tout de même pris les engagements – aussi saugrenus fussent-ils –  de « moraliser le capitalisme », et de soutenir l’initiative de Barack Obama pour «dissuader les banques de spéculer pour elles-mêmes ou de financer des fonds spéculatifs».

Discours de Nicolas Sarkozy, à Davos

Si cette affaire n’était pas suffisante, un deuxième don à la fondation de Lady Carla tombe particulièrement mal en pleine affaire Bettencourt.

La fondation de Carla a en effet bénéficié d’un don estimé à 500 000 euros de la part de Lancôme. Or, il se trouve que la marque de luxe se trouve être l’une des plus rentables  de…L’Oréal, dont Mme Bettencourt est la 1ère actionnaire avec un peu plus de 30% des parts.

Ce financement est abordé dans un autre quotidien britannique, le Daily Mail qui note ironiquement: « il y aurait clairement un conflit d’intérêt s’il s’avérait que Mme Bettencourt (…) ait bénéficié sur le plan financier de ses liens avec la femme de Mr Sarkozy ».

Recevoir un chèque de 30 millions du fisc, au titre du bouclier fiscal, est-ce « bénéficier sur le plan financier de liens avec la femme de Mr Sarkozy ? », qui s’est fait le héraut de ce même bouclier fiscal ?

On attend impatiemment un rapport de l’IGF à ce sujet.

Le programme « Révélations » de la fondation Carla-Bruni Sarkozy,

en collaboration avec Lancôme

Exploitation du 3e âge: un papy enrôlé pour sauver les Woerth

16 juillet 2010 Laisser un commentaire

C’est une nouvelle qui augure mal des conséquences sociales de la réforme des retraites: la Droite a sorti sa dernière carte, le père de Florence Woerth, pour témoigner de l’honnêteté de sa fille et son gendre. Aussi convaincant que le rapport de l’IGF ?

Temoignage pere Florence Woerth

A bout d’argument, les communicants de l »Elysée nous sortent…le propre père de  Florence Woerth, la femme du ministre du Travail, pour témoigner dans l’affaire Woerth.

Et c’est un témoignage en règle de bonne moralité que délivre le vieil homme, chirurgien retraité de son état dans un quotidien régional. On notera le casting qui sent le storytelling et la respectabilité UMP à plein nez: un « aîné » qui témoigne, chirurgien respecté, père d’une fille à l’honneur bafoué, le tout avec la caution de la presse régionale…

On est proche de Shakespeare, voire de Racine.

Trêve de plaisanterie, que nous dit-il, ce digne papy ?

Que l’honneur des Woerth est « sali », que « c’est calomnieux envers Éric et Florence ». En bon notable connu dans son village, il précise que « la combine, ce n’est pas le genre de la famille » ayant élevé ses enfants dans « (…)l’honnêteté et la rigueur », lui qui affirme avoir suivi « l’affaire dans les journaux ».

On le voit, un témoignage qui vaut son pesant de rapport d’IGF dans l’affaire qui passionne la France.

La Droite n’a décidemment aucun respect pour nos aînés. Et le fait que l’on aille sortir pépé-Flo de sa retraite – sans aucun égard à la pénibilité de la tâche – pour soutenir un gouvernement en déroute ne présage rien de bon  quant à la réforme des retraites qu’Eric Woerth est en train de mener…

Mais bon, ça doit être « parce qu’ils le woerth bien ! ».

Valls : Sarkozy « doit changer de cap »

16 juillet 2010 Laisser un commentaire

Dans un interview à Europe1, Manuel Valls demande à Sarkozy de « changer de cap », et de remanier le gouvernement.

Affaire Woerth-Bettencourt: le grand retour de Chantal Nobel

15 juillet 2010 2 commentaires

On se souvient tous avec émotion de Chantal Nobel, et du feuilleton so 80s « Chateauvallon ». C’était les années 80, les années fric, Bernard Tapie semblait l’idéal humaniste de l’époque, la presse faisait semblant d’ignorer l’existence de Mazarine, Madonna jetait sa petite culotte à Jacques Chirac qui alors menait grand train à la Mairie de Paris. Eh bien, l’Elysée, les Ministères du Budget, du Travail et de la Culture nous ressuscitent ce monument de la culture française. Explications.

Et oui, vous ne trouvez pas que le feuilleton de l’été ressemble étrangement à Chateauvallon, le feuilleton culte d’Antenne2: argent, pouvoir, luttes sans merci et révélations dans la presse ?

Eh bien oui, vous ne vous y trompez pas, le feuilleton Bettencourt-Woerth est un habile plagiat du feuilleton des 80s.

La preuve en image et en texte, avec un (léger) détournement de l’inoubliable « Puissance & Gloire » de l’inoxydable Herbert Léonard. Toute ressemblance avec la réalité serait purement fortuite.

La preuve en video:

Le générique de la série:

« Bettencourt et Woerth », by LeBouffonDuFouquets

Rêve éblouissant d’ascension
Justice, politique, et argent
Tout se finit aveuglément
En passe-droit, conflits d’intérêts

Argent et pouvoir
Dans le trouble d’un microcosme
L’avarice et l’ambition
Autour de Mé-Bettencourt
Argent et pouvoir
Etrange et brûlant conflit
Qui tôt ou tard
Finit par être sur Mediapart

Femmes emportées par la tourmente
Mère, gestionnaire ou simp’comptable
Nul n’a accès à vos carnets
Vos relations, vos intérêts

Argent et pouvoir
Dans le trouble d’un microcosme
Justice, politique, et argent
Autour de Mé-Bettencourt
Neuilly – Elysée
Premier Cercle si convoité
Sous la lumière illusoire
D’un bureau ministériel

Bettencourt et Woerth

Etrange et brûlant parcours
Qui tôt ou tard
Finit par être sur Mediapart