Archive

Posts Tagged ‘eric besson’

Tout ça pour ça

25 novembre 2010 Laisser un commentaire

Une montagne qui accouche d’une souris, voilà qui résume assez bien l’annonce de la composition du nouveau gouvernement, après  6 mois d’atermoiements de la part du président et d’épreuves de concours de beauté de la part des ministres.

Comme souvent chez Sarko, le remaniement fut annoncé à la va-vite, sans que ce dernier sache vraiment en quoi il allait consister. Mais qu’importe, l’objectif premier du président était comme souvent de faire de la comm’ et d’alléger la pression sur un ministre en charge d’une réforme majeure du quinquennat mais aussi empêtré dans des soupçons de conflits d’intérêt dans l’affaire Bettencourt (sans parler de certaines enveloppes Kraft échangées en 2007).

S’ensuivirent plusieurs mois assez pénibles d’immobilité gouvernementale et de concours de beauté et de danses des sept voiles de la part des ministres et premier-ministrables. Nous eûmes successivement Baroin et les jeunes quadras, MAM (dont la période de grâce fut aussi bref que le passage d’un Rafale), Borloo – que l’alcool aurait pu faire trébucher mais qui finalement fut victime de la pénurie d’essence lors des grèves, et ce malgré une nouvelle coupe de cheveux hautement médiatisée en guise de programme.

Résultat, 6 mois après l’effet d’annonce du président : le même premier-ministre accompagné de ses mêmes « poids-lourds » pour mener ce qu’on essaie de nous faire passer comme une « autre politique ».

Mais aussi des laissés pour compte : les centristes notamment, qui au grand dam de Sarkozy s’agitent pour exister indépendamment de l’UMP et pourraient bien être sources de problème en 2012.

Ce gouvernement marque aussi le grand retour en force du RPR, avec des pointures comme Juppé, MAM, Baroin. On s’étonnera au passage que personne en France ne se soit ému du retour aux affaires de Mr Juppé, condamné dans l’affaire des emplois fictifs du RPR. La République Irréprochable du candidat Sarkozy se révèle être une notion à géométrie de plus en plus variable au fur et à mesure que 2012 se rapproche.

Autre promesse du candidat tombée aux oubliettes : la discrimination positive. En effet, avec Fillon2, c’est deux gadgets de choix icônes de la discrimination positive que l’on sacrifie : Fadela Amara (dont la famille sera obligée de trouver un autre logement que l’appartement de fonction de cette dernière), et Rama Yade (qui va enfin pouvoir vivre son rêve d’être dans l’opposition et dire tout le mal qu’elle pense de la politique de Sarko).

En échange, Sarko nous gratifie de Jeannette Bougrab – déjà célèbre pour avoir tenté de doubler son salaire à la Halde. Jeannette, c’est l’illustration même de la doctrine Sarko de la récompense de l’excellence et du succès :  battue à plates coutures lors de l’élection législative dans la 18e circonscription de Paris malgré le soutien de personnalités comme David Douillet, Luc Ferry et Alexandre Adler, elle est ensuite nommée au départ de Louis Schweitzer présidente de la Halde, où elle réussit en moins de 7 mois à s’illustrer par le désordre qu’elle fit régner dans l’institution, et par le cinglant désaveu que lui opposa son propre service juridique dans l’affaire – très médiatisée – de la crèche Baby Loup.

On notera aussi d’un côté la disparition du ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale – le félon Besson filant à l’Economie se racheter une conduite – de l’autre le retour remarqué du regroupement familial, Sarko offrant dans sa grande générosité à MAM le plaisir de travailler à côté de son compagnon, Patrick Ollier. Une première en France et peut-être dans le monde dont on ne peut que questionner l’intérêt.

Hélas, ce gouvernement est loin de convaincre : 64 % des Français ne lui font « pas confiance » et 89 % pensent qu’il va poursuivre la politique qui a été menée depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, en 2007.

Alors, vogue la galère, direction 2012 !

Publicités

Besson, facho au grand coeur


L’affaire Zahia n’en finit pas de faire des vagues, et les politiques, de Cohn-Bendit à Roselyne Bachelot défilent les uns après les autres pour profiter de cette affaire pour tenter d’exister.

Le dernier en date fut Eric Besson, qui a fait preuve au sujet de cette affaire d’une clémence qu’on ne connaissait pas à la prise la plus nauséabonde de Nicolas Sarkozy à la gauche. En effet, Eric Besson, grand amateur de ballon rond, considère que l’on devrait laisser « tranquille » Franck Ribéry, pour laisser ce dernier préparer le Mondial dans les meilleures conditions. Touchante attention de la part du Ministre. Comme quoi, qui a dit que les fachos n’avaient pas de cœur ?

Mais attention, Eric, si on commence à faire de petits écarts pour toute personne se débrouillant , ça va être difficile de maintenir les quotas d’expulsion…

Les pieds nickelés et le niqab nantais

27 avril 2010 1 commentaire

L’affaire de la conductrice en niqab de Nantes prend des proportions qui auraient été inenvisageables il y a encore quelques jours. D’une simple affaire d’infraction au code de la route, on est en train de passer à une demande de déchéance de la nationalité française et à un débat sur la loi anti-niqab dans son ensemble.

Au cœur de cette affaire, on retrouve encore, l’ami de 30 ans, notre très cher Ministre de l’Intérieur – qui de peur d’être relégué à une place de second couteau par Nicolas Sarkozy, a bien-sûr pris le taureau par les cornes dès les premières heures – demandant que l’époux de la conductrice masquée soit déchu de sa nationalité…Or, il s’est vite avéré que rien de ce que l’on reprochait au dit époux (polygamie, fraude aux allocations familiales, « enniqabisation » de ses épouses…) ne légitimait une telle peine. Amateurisme évident du Ministre de l’Intérieur.

Qu’à cela ne tienne, Brice, courageux comme un Auvergnat, de demander à son collègue Eric Besson – ce sont les derniers arrivés qui avalent les plus grosses couleuvres – rien d’autre qu’une modification de la loi pour mener à bien ses menaces.

Bref, il semble que la Droite soit prête à tout pour mener son grand retour aux fondamentaux et récupérer les voix qu’elle juge l’avoir désertée…quitte à envenimer des débats qui nécessiteraient plus de calme, attiser la haine et prendre des libertés par rapport aux institutions en place.

Catégories :La Cour, Sarko Étiquettes : , , , , ,

L’UMP, recalée à la Star Ac’ des Régionales

30 mars 2010 Laisser un commentaire

Ils avaient tant bossé et tout misé sur leur lipdub de fin de législature…Patatras !

A croire que les Français n’y ont pas été sensibles : score sans appel, 21 Régions sur 22 à la Gauche, bref toute l’équipe de la Star Ac’ de l’UMP disqualifiée.

Allez, on tient bon, 2012 c’est dans deux ans, ça laisse plusieurs mois pour préparer chorégraphies et ritournelles, rue de la Boétie (on a hâte).